Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 09:31

Sur l’air d’Offenbach…

« Je suis Qatarien j'ai de l'or,

J’arrive d’un puits de pétrole

Vingt fois plus riche que naguère,

Paris, je viens pour te niquer

Hurrah ! Je viens de débarquer,

Mettez vos faux cheveux, cocottes !

J'apporte à vos blanches quenottes

Toute une fortune à croquer !

Prenez mes dollars, mes bank-notes,

Mais dites-moi que vous m'aimez !

J'agirai magnifiquement,

Mais vous connaissez ma nature,

Et j'en prendrai, je vous le jure,

Oui, j'en prendrai pour mon argent.

Oui j’en prendrai pour mon argent,

Je vous le juuuuure !! »

Repost 0
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 13:37

Tulle, Nantes, Vitry, Angers, le Mans, Bordeaux…François Hollande va de tous côtés, en France, à l’étranger, donnant ainsi la vision d’une course pré-électorale effrénée.

Fausse impression puisque, selon lui, ses déplacements sont justifiés par des raisons « toujours économiques »…. « Je suis à ma place, je ne suis pas dans une course qui n'aurait aucun sens aujourd'hui, Il n'y a pas d'accélération par rapport à une échéance » dit-il… Honni soit qui mal y pense !

Mirabeau parlant de Robespierre : « Il ira loin parce qu’il croit tout ce qu’il dit ». Si pour aller loin, il suffit, de croire en ce qu’on dit, afin que les autres y croient aussi, François Hollande atteindra bientôt la Lune. La question est de savoir combien de Français seront avec lui.

Repost 0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 17:24

Quelle est cette république qui refuse à son Premier ministre de prendre, aux frais de la princesse, quelques heures de détente avec ses enfants ?

Quelle est cette république mesquine et jalouse qui place l’aptitude de ses dirigeants à retenir des pourboires aux dames pipi avant leurs capacités à réduire la dette et le chômage ?

Qui est ce Premier ministre, n’ayant, stricto-sensu, pas commis de faute, la reconnait en disant « Je ne le ferai plus » ?

Pour les uns il restera comme un coupable qui n'a pas voulu assumer. Pour les autres un innocent qui s'est couché devant l’opinion.

Repost 0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 08:37

Pas au sens religieux du terme, plutôt au sens républicain dans la mesure où la démocratie se fonde sur la capacité du citoyen à croire les histoires que racontent les candidats.*

Si vous êtes capable de croire, comme François Hollande, que Manuel Valls avait pour mission d’aller à Berlin voir Platini, juste le soir du match du Barça, vous avez déjà de bonnes dispositions.

Vous pouvez, avec un peu d’entrainement, viser à croire que Roland Cayrol est un commentateur politique impartial et que Michel Sapin ne ment pas.

Alors n’hésitez pas à accéder au niveau trois : Faites l’effort de croire que la loi Macron est d’ordre structurel, que la réforme scolaire est sur la bonne voie et que réduire l’assiette de l’impôt tout en le prélevant à la source fait office de progrès fiscal.

Vous voici prêt, avec un peu d’élan, à croire que François Hollande sera réélu en 2017.

Bravo ! Vous avez toutes les qualités pour faire un bon « Républicain »

*« Je ne veux pas être le Président qui lègue à son successeur une dette plus importante »

Repost 0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 09:31

Ce n’est pas François Hollande mais Manuel Valls qui a la meilleure chance de gagner la Présidentielle. Ce n’est pas Manuel Valls mais François Hollande qui sera candidat. (Inefficace, mais ça leur fait plaisir)

Ce n’est pas Nicolas Sarkozy mais Alain Juppé* qui est l’adversaire le plus redoutable. Ce n’est pas Alain Juppé mais Nicolas Sarkozy que le PS attaque afin d’aider Alain Juppé à gagner les primaires. (Inefficace mais ça leur fait plaisir)

C’est à se demander si dans l’inconscient du PS, il n’y a pas comme une envie de quitter le pouvoir :« Avec le bois tordu de l’humanité, il est difficile de faire quelque chose de droit" Le paradigme socialiste qui s’attache à redresser le bois tordu est possiblement plus à l’aise (et utile) dans l’opposition que dans l’action.

Le moment venu, ce sera, je crois, le constat d’une majorité de français *Alain Juppé, candidat compatible, aura des voix à Droite, au Centre et...à la gauche « Social-Démocrate"

*Alain Juppé, candidat compatible, aura des voix à Droite, au Centre et …à la gauche « Social-Démocrate »

Repost 0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 10:21

--Faire des réformes pour les réformes reste un acte politique tant que celles-ci ne débouchent pas sur des résultats. Or, en mettant les choses au mieux, vingt-quatre mois ne suffiront pas pour ramener le chômage et la dette en dessous de la barre de 2012. (Seuls critères actant des résultats véritablement tangibles)

--Pour récolter les fruits des réformes, le gouvernement a besoin de prolonger son action au-delà de 2017. Pour ce faire le PS doit opposer un candidat crédible compatible avec la droite modérée, le centre, et la nouvelle gauche portant à droite.

--Dans l’état des choses on voit bien que François Hollande ne serait pas le bon candidat. Le seul susceptible de convenir à une majorité d’électeurs est Manuel Valls.

--On sait que tout passage de l’opposition à la majorité entraine, plus ou moins, un détricotage des actions précédentes. Manuel Valls ne serait logique que s’il donnait à ses réformes la chance de produire leurs effets. Tant qu’il exclue de se présenter à la Présidentielle, au risque probable d’un échec de l’actuel Président, Manuel Valls reste dans l’incohérence.

Repost 0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 13:15

Parce qu’il est plus facile d’exprimer des idées humanistes que de les appliquer, la gauche est plus à l’aise dans l’opposition que dans la majorité. Toutefois, si le PS veut rester au pouvoir, c’est Manuel Valls qu’il faudra préférer.

Bien que ce dernier se cantonne dans une position de loyauté sans faille envers le Président, bien qu’il ne vise le poste suprême qu’en 2022, le Premier Ministre et le PS devront faire un choix : soit se replier dans l’opposition, soit lâcher François Hollande.

Cette postulation reste dans l’hypothèse où Alain Juppé gagne les primaires et que François Hollande ne remonte pas dans l’opinion.

Pour le moment Alain Juppé a plusieurs raisons d’espérer :

--Il est favori dans les sondages.

--C’est un candidat posé et compatible. (Droite, Centre, Modem, toléré PS).

–Il est libre de tout service de Parti LR quand Sarkozy a les mains dans le cambouis.

Pendant ce temps, François Hollande qui a loupé son départ (Une fusée qui ne part pas droit ne monte pas au ciel)* est déjà en campagne, mais malgré son ardeur à inaugurer les chrysanthèmes, le Président peine à recueillir la faveur des français.

*DSK

Repost 0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 09:51

« Nicolas Sarkozy a le parti, moi, pour l'instant, j'ai l'opinion… » Alain Juppé, disant cela au lendemain du congrès des « Républicains », tire la première salve de la longue fusillade qui verra son apogée en novembre 2016 lors du duel final dont seul le vainqueur sortira debout.

Les vaincus de ce combat fratricide et sans merci auront cependant contribué à doper la « politique spectacle », si chère aux français, parce qu’elle évite de regarder les vrais problèmes, tandis qu’affrontements et polémiques donnent une fausse impression de démocratie.

J’espère seulement que les luttes intestines ne nous priverons pas des vacheries distillées par les partis entre eux et le gouvernement à l’opposition : J’avais notamment apprécié « Capitaine de bateau lavoir » « Le retour du terrorisme c’est vous » et le splendide « Déchet de pensée humaine » injure suprême, d’autant plus perfide que, venant d’une femme, elle ne pouvait même pas, dans le petit matin, être lavée par un tir de pistolet.

On touche là une cause essentielle de la dégénérescence politique : l’absence de risque et de responsabilité.

Repost 0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 09:27

Dans un de ses articles au journal « Le Figaro » Alexandre Vitambella explique pourquoi François Bayrou souhaiterait l’échec d’Alain Juppé aux primaires : « Du coup, voici Juppé remis en selle au grand dam de l'amoureux des chevaux, Bayrou, puisque ce dernier comptait sur l'échec du premier nommé pour être candidat pour la quatrième fois consécutive à la course d'obstacle qu'est la présidentielle ».

François Bayrou répond en substance que M. Vitambella lui prête des intentions qui ne sont pas les siennes : « Ma position est donc exactement celle-ci: J'ai, depuis des mois, indiqué que, si Alain Juppé était choisi par la majorité des participants à la primaire, je serais à ses côtés. Pourquoi? Pas seulement pour des raisons de sympathie personnelle et d'estime intellectuelle. Mais d'abord parce qu'Alain Juppé est aujourd'hui le mieux placé parmi les personnalités capables de proposer aux français une démarche à la fois réformatrice, courageuse et rassembleuse. »

Pour ma part, Je vois en François Bayrou un « Honnête Homme » : « Par un alliage judicieux de la culture générale avec le bon goût et la politesse des manières, il (l’Honnête Homme) entendait que l'homme réalise pleinement la définition antique qui faisait de lui un « animal raisonnable ». Cet idéal d'humanité a perduré jusqu'au milieu du XXe siècle ».

Si Alain Juppé rafle les primaires nous verrons si François Bayrou confirme son soutien au candidat de droite. En 2012, dans l’esprit de rassemblement repris par Alain Juppé, il avait contribué à faire élire François Hollande.

Repost 0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 11:22

La récupération de Jean Zay à des fins politiques est indécente. Il y a des choses qui ne se font pas.

Repost 0

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens