Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 08:28

Normalement, celui qui, ayant perdu toute confiance du Peuple, décide à la fin de son mandat de continuer à imposer sa volonté pour les années à venir est très mal placé pour parler au nom de la démocratie. Ce serait plutôt le discours d’un monarque qui dit « j’y suis j’y reste ».

Je suis également frappé par le coté mystique du Président : l’aspect missionnaire, le combat d’une vie : Il parle comme Jeanne d’Arc. Sur ce sujet j’invite à relire l’éclairante explication qu’en donne Camus inspiré par Nietzche. (Le socialisme en tant que christianisme dégénéré) **

Revenons sur terre. Au train où vont les choses, j’en suis à me demander si les élections auront bien lieu à la date prévue. Certaines circonstances pourraient donner prétexte à les repousser sine-die au nom de l’impérieuse nécessité de la protection des français.

D’une part on voit le Président refuser d’adapter l’état de droit aux circonstances. D’autre part il est clair que si ce même état de droit est incapable d’éviter la cavale d’un dangereux terroriste précédemment connu et déjà serré, comment ne pas avoir des doutes sur sa capacité à sécuriser des milliers de bureaux de votes dans le temps du reflux en France de centaines de djihadistes (ceux-là parfaitement aguerris) chassés de leurs combats en Syrie et en Irak ?

*« Je ne laisserai pas l’image de la France s’altérer au cours des prochains mois ou des prochaines années »

**Dégénéré dans le sens non péjoratif du terme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens