Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 10:24

Le roi François était doté d’une nature enjouée et d’un caractère optimiste. Il n’allait pas jusqu’à dire que tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais, pour aussi terrible qu’il soit, il voyait chaque évènement sous son aspect le moins violent : « A quelque chose malheur est bon ».

Il joignait à cela un manque foncier d’imagination qui le protégeait des tourments provoqués par l’attente d’évènements présumés qui pourraient advenir. A chaque malheur avéré il opposait des commentaires affligés parfois suivis de solennités et autres cérémonies propres à servir de catharsis.

Servi par un Premier à la langue de fer mais aux bras d’argile et devant les attaques répétées de tueurs fanatiques, le gouvernement avait fait instaurer un « Etat d’urgence », mou du genou, lequel, quoiqu’il en soit, n’avait pas permis d’éviter l’assassinat de policiers par un individu, un de plus, parmi les mille dangereux bien connus de la justice et des services.

Alors, après les tueurs, les casseurs, les manifs, les grèves, les rixes, les citoyens se demandaient de quoi demain serait fait… « De vacances » augurait le bon roi François.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens