Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 10:02

 

 

Il coule aux veines socialistes comme un sang de révolte contre l’exploitation de l’Homme par l’Homme….Pas facile  en ce cas d’adouber  l’« Entreprise »(1)  en tant que machine  à  troquer  la sueur  humaine  pour des bénéfices… D’où les affres schizophréniques  des  dirigeants de Gauche lorsqu’ils doivent gouverner un Pays.

Ceci explique-t-il cela ?  : L’économie  française est orientée vers la consommation et le service plutôt que sur la production. En témoigne le déficit commercial chronique de l’ordre de  70 milliards d’Euros par an.  Dans ce genre d’économies, force est de maintenir un bon pouvoir d’achat lui-même moteur de consommation.  Sauf que l’Euro exigeant  un budget tendant à l’équilibre,  surgit alors le dilemme  entre régression  ou  compensation par une meilleure production de richesses.  Encore faut-il ne pas mettre la charrue avant les bœufs (comme c’est, hélas, le cas actuellement). Ce n’est que lorsque les entreprises  sont  capables  d’abonder des  produits  concurrentiels tant pour  le marché intérieur que pour l’exportation,  que le budget de l’Etat peut  être ajusté en fonction de ce qu’elles rapportent.  Ceci, avant même que l’on songe à réduire le pouvoir d’achat des ménages. Faute de quoi on conduit le Pays vers le chômage et la récession.

Bruxelles, malgré son obsession de voir tous les pays de la zone euro en  équilibre budgétaire (seule condition pour aborder convenablement l’étape des « Eurobonds »),    a bien compris que le coup de frein brutal du Président Hollande sur la chaussée glissante de la crise, allait faire déraper la France  dans  le mur. Bruxelles donne donc deux ans à la France pour rectifier le tir, prendre les mesures nécessaires sans réduire le pouvoir d’achat  tout  en redonnant la confiance, condition  nécessaire à toute démocratie qui veut réussir.  Ceci implique que l’on ferme les yeux sur le dérapage budgétaire et l’augmentation de la dette dont je  rappelle que celle de l’Italie atteint sans  catastrophe  130 % du PIB…

Reste à savoir s’ils (ceux qui nous gouvernent) auront assez de flair pour user du feu vert  de l’Europe,  s’ils auront assez de recul   pour laisser filer un peu la dette (2), assez de courage pour remettre l’industrie à flot , plutôt que de prendre des mesures  soi-disant  vertueuses qui  enfoncent le pays dans la récession et les français  dans la déprime. François Hollande va-t-il  cesser  de punir les Français ?

 

 1)        On retrouve cette allergie à l’entreprise dans  la publication des patrimoines des  Ministres socialistes :  Pas ou très peu de biens en actions

  2)        On nous prête pour rien….

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens