Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 09:09

 

Supposons que je ne joue pas le jeu de la politique spectacle.

Supposons que je prenne le vote au sérieux.

Supposons que je sois de droite. Ça fait beaucoup, mais supposons…

 

Mon candidat est accusé par la justice mais innocent au regard de la loi…Postulations contradictoires qui ne sont pas pour m’aider.

Tandis que les Institutions se fondent sur l’indépendance et l’impartialité de la justice celui-là même qui se veut appelé à les garantir, en dénonce des manœuvres propres à le démolir. Tel Edmond Dantès, François Fillon, victime d’un complot ourdi par le Président Hollande servi par les séides d’un cabinet noir et de la Justice, clame son innocence …Il a les noms et le moment venu sa vengeance sera terrible…Son quinquennat sera celui de Monte-Cristo… Damned ! Entre une République pourrie ou un candidat parano j’ai un peu de mal à choisir.

 

Un ami, qui en connait un rayon, a essayé de m’expliquer : Il ne faut pas voir la politique au travers d’un raisonnement simpliste ; en politique un et un ne fait pas deux. D’abord le manque de congruence entre la mise en examen et la présomption d’innocence est une anomalie nécessaire sans laquelle il serait impossible de présenter quiconque devant un tribunal. Cette bizarrerie ne dure que quelques années (parfois des décennies) mais cesse, tous recours épuisés, dès que les tribunaux rendent leurs derniers verdicts…à moins qu’entre-temps le prévenu soit décédé.

Je vais, me dit-il, te donner un exemple : Michel Sapin, Ministre des finances, pense le plus grand mal du programme économique de Benoit Hamon : Il va donc voter pour lui. C’est ça la logique politique. Si tu as bien compris le principe, partisan du programme de Fillon tu voteras pour Mélenchon.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens