Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:21

" Cela fait dix ans que nous dénonçons la particulière nocivité de votre (Sarkozy) politique pour la justice et les libertés dans ce pays, nous n’avons pas l’habitude d’avancer masqués, nous avions déjà appelé à voter contre vous en 2007 et nous avons davantage encore de raisons de le faire en 2012, votre bilan s’étant considérablement alourdi »

Extrait (choisi parmi les plus aimables) d'une lettre adressée le 2 Mai 2012 par le Syndicat de la Magistrature au Président Sarkozy.

Je ne partage pas la notion de «nocivité», qui prévaut tout au long de cette libelle, sur l'action de Nicolas Sarkozy, mais je peux comprendre que, face à un concurrent politique dangereux, Manuel Valls la fasse sienne.

Pour autant aucune des pressions du Premier Ministre (relayées par celles de la Garde des Sceaux) pour enfoncer l'ex Président (Faits très graves) ( Refus de la Berlusconisation de la France)... ne pourra faire que, si les juges d'instruction ne concluent pas à un non lieu, Nicolas Sarkozy ne soit jugé conformément à la Loi. Il se présentera devant la Magistrature assise conformément à l'article 11 : « Présumé innocent jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées»

Au delà des polémiques, des intérêts partisans, des bassesses politiciennes, ce sont les juges qui décideront en toute sagesse et impartialité.

Non la France n'est pas l'Italie, vingt pour cent de son PIB n'est pas (encore) de source plus ou moins mafieuse, sa dette n'est pas (encore) à 135%. Il est dommage que Manuel Valls se calque sur Matteo Renzi car c'est prendre le risque d'un affront aussi cinglant que celui que Renzi vient de subir: Sa cote est si peu sure que la Bundesbank refuse de lui ouvrir une ligne de crédit!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens