Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 15:10

~~Monsieur Juppé est le symbole même de l’intelligence vive, du jugement balancé et de l’honneur politique. S’il milite pour le droit au respect de la vie privée du Chef de l’Etat sans doute a-t-il raison… Pourtant, le Général était si soucieux de ce que le Président de la République dût incarner la grandeur de la Nation, que je m’étonne qu’un Gaulliste comme lui, puisse, au seul nom du principe de respect de la vie privée voir l’image de la France ainsi écornée.

Il est vrai que si l’histoire est un éternel recommencement nous n’en sommes pas encore revenus au temps de Félix Faure…

Il me semble que dans son raisonnement M. Juppé omet un point essentiel : Où est, dans la fonction Présidentielle, le seuil entre vie publique et vie privée ? Pour un homme «normal» pas de problème.

--Il quitte la femme dont il a eu quatre enfants : vie privée.

--Il prend une maitresse : vie privée. Mais quand cet homme, devenu Président, invite sa maitresse, aux frais du contribuable, à vivre au Palais de l’Elysée cela mêle vie privée et argent du contribuable.

Et si pour cause d’une autre éventuelle maitresse (ce qui est du privé) il use de véhicules, de gardes du corps (et pourquoi pas, de logements), est-ce au contribuable de payer les élans amoureux du Président ?

Pourquoi pas après tout… Mais ce qui choque c’est le manque de clarté, ce qui choque c’est l’embrouillamini savamment orchestré entre vie publique et privée, ce qui choque c’est le défaut de respect dû aux Français. Car si les hommes politiques montent très vite aux créneaux pour défendre le respect de leur vie privée ils en oublient facilement celui qu’ils doivent aux Citoyens. De là une désaffection du Peuple, un engouement préoccupant à des idées nocives auxquelles les politiques devraient être bien plus attentifs

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens