Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 08:21
Ce matin Madame Corinne Lepage et Monsieur Emmanuel Vals.

Mme Lepage veut remplacer le Démocrature Française par une sorte de Sondacrature, ou mieux un savant mélange des deux dans lequel les tribunaux auraient encore plus de pouvoir. ( Mme Lepage est avocate et sa confrérie y trouverait son compte)

Elle s'appuie sur l'exemple des OGM. 82% des sondés étant contre, les députés ont renoncé à voter la loi.
Peu importe que parmi ces sondés l'obscurantisme prévale sur la vérité scientifique.
Beaucoup d'entre ignorent qu'ils sont eux mêmes des Organismes Génétiques Modifiés.
Peu importe que les mille deux cent tonnes de pesticides et dérivés déversés chaque année en France soient promesse de désastres pour les générations qui suivent.
Au moyen âge les Religieux incitaient le bon peuple à croire que la Terre était plate et qu'elle ne tournait pas.

Quant à la brillante dialectique de Monsieur Emmanuel Vals, basée sur des réflexions impeccables, elle peut se résumer ainsi:
" ôtez vous de là qu'on s'y mette"



Repost 0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 21:01


J'ai en moi une révolte qui me pourrit la vie.Elle a dû se loger dans une partie vide de mon cerveau: la place ne manque pas.
J'ai décidé de lui tordre le cou. Ce n'est pas si facile car la garce est vivace et je ne veux pas la manquer. J'étudie avec soin mon affaire afin de réussir le crime parfait.

En attendant, je suis en apprentissage de correction sociétale convenue.
Je m'exerce à encenser les droits de l'homme, la liberté, la démocratie et je fais de bons progrès.Je vais m'attaquer bientôt à l'expression des sentiments d'empathie envers les malheureux et quand j'aurai l'acquis de ces bases j'espère pouvoir, enfin, parler le politiquement correct.
Repost 0
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 08:52

Ce matin encore Monsieur Ali Baddou s'indignait de la présence de Total en Birmanie.

Pourrait-il nous expliquer en quoi le retrait de la société Total (qui serait d'ailleurs bien vite remplacée par une société Russe ou Chinoise) serait susceptible d'améliorer le sort des Birmans?

Alors que l'horreur qui sévit sur le terrain réclame des  mesures courageuses concrètes,
arrêtons, au moins pour une fois, les prêchi-prêcha de salons.

 De grâce, que les intellectuels restent provisoirement dans le cercle de leur intelligence, ne serait ce que le temps nécessaire pour apaiser les douleurs des plus graves plaies. 
 
Même enveloppée dans la soie de la culture, la bêtise reste la bêtise.
Repost 0
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 10:32

Comme la discipline, qui est à la base de la force des armées, la soumission  est à la base de la vie  d'une société.
Dans les régimes démocratiques les citoyens ont l'avantage de pouvoir choisir leurs maîtres et d'en changer plus souvent. De même ont-ils la liberté d'expression et de contestation. Étant plus libres d'être soumis,on leur fait croire qu'ils sont en liberté.

De temps à autres, on fait un Carnaval, histoire de relâcher la pression. Mai 68 fût un merveilleux Carnaval.

Son souvenir sert encore les hommes politiques ainsi que les intellectuels qui n'ont pas fini de gloser et d'écrire des bouquins sur le sujet.

Soyons objectifs: Mai 68 a permis de gagner plus en travaillant moins. 40 ans après, les Français bénéficient encore des avantages acquis.
L'ennui c'est que la dette (1) qui était de 24% du PIB en 68 est de 65%du PIB en 2008,
mais on s'en fout puisque ce sont les enfants qui payeront.

A cet égard  on peut  dire que la génération 68 a réussi le casse du siècle! (2)


1)
La dette n'est pas forcement mauvaise chose quand elle sert à accroître la performance d'un pays grâce aux investissements, mais ce n'est pas le cas en France.

2) Voir " Le point "
Repost 0
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 09:34



En fonction de l'actualité cette émission  reçoit des d'intellectuels qui peuvent ainsi promouvoir leurs oeuvres. C'est très bien et on en a souvent pour son argent.

Parfois, l'envie d'avoir raison, terrible maîtresse de partialité, terrasse la vérité.

Il n'y a pas de plus traîtres producteurs de paralogisme que l'intelligence et l'étude si elle sont mises au service d'une idée prédéfinie ou pire d'une idéologie.

Ce matin, par exemple, le fait que les Américains ont largement contribué à la création de l'état d'Israël est sournoisement  contesté par la  réticence qu'ils auraient eu à signer  leur engagement.

Cet intellectuel, dans sa volonté de démontrer que la création de l'état d'Israël n'est pas consécutif à la Shoah, inverse les facteurs d'importance pour contenter sa raison.

Paralogisme ou sophisme?

Repost 0
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 10:29


Autrefois le sentiment de répugnance qu'inspiraient certains crimes, faisait qu'on refusait à l'assassin de reconnaître en lui un homme, dans la pleine acception de dignité et d'honneur que comprend ce terme.
Le principe de peine de mort était aussi un symbole par lequel la communauté refusait d'être elle- même entachée par le crime.
Aujourd'hui, l'acceptation du principe que le criminel soit lavé de son forfait après avoir payé sa dette à la société
répartit sur l'ensemble des citoyens le sentiment de culpabilité, sans, pour autant, l'oblitérer.
Quoiqu'on en dise le malaise est palpable.
On aurait pû, par exemple, supprimer l'effectivité de l'exécution en maintenant  le principe assorti d'une réclusion à vie.

Mais passons! désormais l'horreur du crime est une pensée triviale réservée aux imbéciles. (1)

Ceci étant, à propos d'imbéciles, il ne faudrait pas que le voile de l'humanisme nous cache que la balance est soutenue par le Veau d'Or.
Force est de reconnaître que le crime apporte un revenu substantiel aux Avocats, Magistrats, Journalistes etc.
et si le prix de la victime se paye en années prison, les honoraires ou émoluments sont en monnaies de bonne valeur.
Penser que le bénéfice est directement proportionnel à l'abjection de l'acte ne choque d'ailleurs plus personne.
A cet égard un récidiviste est un excellent client et les longs procès une aubaine.
Dans le prétoire, lieu des négociations,l'accusation et la défense marchandent une peine dont le coupable recevra, bien souvent, quitus avant qu'elle ne soit complètement accomplie.

Certes le phénomène selon lequel l'argent prend le pas sur la morale n'est pas nouveau, mais la suppression pure et simple de la peine de mort à ouvert les vannes de l'écluse et d'autres mesures viendront, au nom de l'humanisme, agrandir la brèche afin que le fleuve d'or ne cesse de couler.


1) Récemment sur les matinales de France Culture on expliquait que, dans l'esprit de certains assassins en série, le crime était assimilable à une oeuvre susceptible de les mener à la notoriété. Fourniret artiste?  Dans le genre viol et meurtre de jeunes vierges sans doute.

Repost 0
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 09:48

Les muscles foutent le camp,
La peau se resserre sur les os.

La nuit a raté son coup
et l'abandonne, encore un coup.

Le jour s'infiltre sournois, têtu,
et l'emprisonne dans son suaire.

Et le soleil  enfle comme un furoncle,
sur l'horizon de chair polie.

Vague reflet de son étoile morte,
qui lui donne l'illusion de la vie.

Et,  les autres ont dans les yeux la lueur
d'un bonheur banal qu'ils exibent sans pudeur.

Repost 0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 08:41




A deux pas de chez lui, sur l'autre versant de la belle montagne on l'appellerait  EL Desdichado.
Tel celui du bon Roi Henri son destin est de sauver la France.
Hélas de sombres complots et la trahison de moult pairs l'empêchent de remplir sa noble mission.
Seule Dame Ségolène lui fait les yeux doux, mais ne dit-on pas que ses baisers sont mortels?

Par une nuit douce et molle  j'ai  suivi le chat noir qui gravissait  la longue côte et après le dernier tournant  m'est apparue, baignée par le halo d'une lune pale, la Tour de Mauvezin.
Alors le chant mélancolique du Desdichado a envahi mon coeur : merveilleuse et étrange langueur.

" Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'inconsolé,
   Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie,
   Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé,
   Porte le Soleil noir de la Mélancolie"  (g.de nerval)

Repost 0
3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 08:42

Aimé Césaire a gagné, et avec quel brio, le procès qu'il a fait à la France pour sa présence outre- mer.
Le recul de l'histoire,l'évolution idéologique et l'air du temps l'ont aidé, mais son formidable talent de Procureur a fait la différence.
D'autant  que les défendeurs de  la France ne se sont pas bousculés: Mr Villepin encense l'Avocat Général, Mme Royal le voulait au Panthéon et Mr Sarcozy, au plus bas dans les sondages, est  vilipendé quand il ose parler d'aspects positifs.

Voici un extrait de '' Cahier d'un retour au pays natal" quand Aimé Césaire prend conscience de la condition inégalitaire des Noirs:

"Au bout du petit matin, une autre petite maison qui sent très mauvais dans un rue étroite,une maison 
qui abrite en ses entrailles de bois pourri des dizaines de rats et la turbulence de mes six  frères et soeurs, une petite maison cruelle dont l'intransigeance affole nos fins de mois et mon père fantasque grignoté d'une seule misère, je n'ai jamais su laquelle, qu'une imprévisible sorcellerie assoupit en mélancolique tendresse ou exalte en hautes flammes de colère; et ma mère dont les jambes pour notre faim inlassable pédalent, pédalent de jour, de nuit, je suis même réveillé la nuit par ces jambes inlassables qui pédalent la nuit et la morsure dans la chair molle de la nuit d'une Singer que ma mère pédale, pédale pour notre faim et de jour et de nuit"

Que retiendrons les enfants de cette partie de réquisitoire dont la beauté littéraire coupe le souffle?
Sauront -ilsque le père de Césaire était inspecteur des impôts?
S'interrogeront -ils sur les sources financières qui lui ont permis d'accéder à de très hautes études et de fréquenter le gratin parisien?
Comprendront -ils par quel sophisme ce grand intellectuel, d'aura internationale, a pû tout a la fois rejeter le moindre aspect positif de la présence Française et faire en sorte que la Martinique devienne un département Français?
Faut -il pour cela scruter Baudelaire? "  Postulations contradictoires: l'extase et l'horreur de la vie",   chercher d'autres raisons ou s'en tenir  à l'admiration convenue,politiquement correcte?

Repost 0
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 08:28

Les pressions Culturelles, Médiatiques, Scientifiques, Techniques, Démographiques, font que la Société contraint et façonne, un peu plus chaque jour, l'individu pour le faire rentrer dans le moule communautaire.
Cela commence dès le jeune âge: on appelle cela l'éducation.

Heureusement, les citoyens  sont , en matière d'égalité ou de liberté assez détachés des basses contingences. l'idée, le principe, prévalent sur la matérialité des choses. Dés lors il suffit de faire illusion pour pallier efficacement la réalité à condition de préserver quelques valeurs sacrées:

Le droit de vote   ( L'esclave s'affranchit dès lors qu'il peut choisir son maître)
Le droit de libre expression  ( Je dis, donc j'existe)
Le droit de manifester (  grégaire et rassurant)
Le droit de laïcité ( Dieu merci)

A ces conditions, il est facile aujourd'hui de refuser à quiconque les droits vitaux les plus fondamentaux comme de boire ou d'uriner gratuitement sauf à s'acquitter d'une taxe pour une miction en sanisette de Mr D.....

Vive la Liberté............au Tibet.
Repost 0

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens