Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 14:49

Le Point n° 1875 page 10

Mr Jean Louis Bianco: " Il faut respecter les Chinois, mais ce n'est pas en ce comportant avec une telle mollesse, j'allais dire comme une carpette, qu'on gagne le respect"

Non Monsieur Bianco on ne gagne pas le respect, on le mérite et ça c'est pas gagné.

En politique le devoir de tout responsable est de donner la priorité aux intérêts de son propre pays.

A cet égard  ceux de la France et du Tibet ne sont pas convergents.

1) Que les Tibétains préfèrent une Théocratie Bouddhiste à la tutelle Chinoise, c'est possible, mais sans vote démocratique rien ne permet de l'affirmer. Quand cela serait, l'esprit laïc et républicain est-il conciliable avec un tel système au point d'en assurer la promotion?

2) Hors le Yéti, le Pays des Neiges recèle dans ses flancs des richesses minières, notamment l'uranium, que les multinationales reluquent avec envie. Une indépendance du Thibet serait sans doute propre à servir leurs intérêts mais doit-on pour autant négliger leurs malices manipulatrices et tomber dans le panneau? Crédulité n'est pas raison.

3) S'il est prouvé que les Chinois commettent  des exactions au Tibet, ne serait ce pas à l'ONU d'intervenir? 
Et si le monde se dégonfle, à défaut de Russes ou d'Américains ne serait ce pas plutôt  l'Europe entière qui devrait protester? Au lieu de traiter la France de carpette Mr Bianco ferait mieux de mouiller sa chemise auprès de ces instances. A moins bien entendu qu'il ne vise un effet d'annonce populiste.

4) Quand la Chine produit, la France consomme. Le déficit de notre balance commerciale va croissant et les effets se font sentir: baisse du pouvoir d'achat, prestations sociales en péril, chômage à l'horizon.La France doit produire plus chez elle et vendre plus à l'étranger.

5) Que faut-il pour cela? De bons produits ( nous en avons), de bons prix (c'est à revoir) et des marchés.
La  Chine sera bientôt un marché considérable et voici que nous le gâchons. C'est trop bête.

En bref ces attitudes matamores vont porter préjudice, non pas aux nantis, mais aux classes moyennes et travailleuses. En ce sens ceux qui les tiennent n'auront pas mérité le respect de ces gens là.

Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 10:35
Vu sur le Point n° 1875

Page 41  " Obama écrit ses mémoires et ses discours les plus importants sans nègre"
                    ( Mais comment fait il ?)

Page 42  Jean Teulé  nous livre l'origine  de la  potée Auvergnate :" En Auvergne les femmes mangeaient leurs enfants"  ( bien mitonnés avec des choux sans doute)
               
L'inoxydable Julien Lepers sévit depuis si longtemps à "Questions pour un Champion"  que ses ficelles sont usées jusqu'à la corde.
Quand donc ce stakhanoviste du rabachage égocentriste finira t'-il de beugler tous les soirs " Plaaaaaaaaaaaaaaaaaace au jeuuuuuuuuuuuuuuuu"

Vu sur France 3  " Jusqu'au bout de Maurice  Failevic "  Je me suis régalé.......dans le rôle du syndicaliste BP Donnadieu est remarquable.
Repost 0
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 20:03
 
Qui est tu?
Cette femme inconnue,
Et qu'on aime,
Et qui aime,
Et qui n'est chaque fois pas tout à fait la même?
Ou celle dont parla le Prince d'Aquitaine:
La veuf, l'inconsolé,
Pour elle se pendit.
Le sais tu?
C'était un soir de brume,
A Paris.

Si peu il n'eut fallu,
Si peu....rien que le bruit ténu,
D'une mousse craquante,
Sous les pas d'un retour attendu.
Repost 0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 12:21
A moins que la vie ne soit absurde, je ne vois d'autres raisons(1) à l'existence de l'homme que celle de perpétuer l'espèce pour en assurer l'évolution.

Un humain expire, un autre le remplace: c'est la succession de ces maillons éphémères qui forge la chaîne de l'humanité.

En fait cette vision de la vie, dans son concept  de globalité humaine et intemporelle, ne fait pas recette.

C'est dommage car les théories humanistes, de petites vues, égocentristes voire égoïstes, ont créé des sociétés qui, dans leur boulimies de vie et de jouissance, mutilent, épuisent la planète, quand elles ne la conchient pas par des souillures irrémédiables.
Monsieur Badinter n'est pas le seul à se glorifier de faire gagner la vie sur la mort. Mais le principe même de cette idée est absurde.
En effet la mort, par le fait qu'elle est le propre de l'inexistence, ne peut se concevoir en tant que réalité intrinsèque, mais seulement dans le sens ou c'est la fin d'une vie.(2) Pas de vie, pas de mort donc pas d'antagonisme.

Alors que peuvent faire ces philanthropes, sinon demander à la science et à la médecine de prolonger, aux extrêmes limites, y compris celles de la dignité, la vie des malades et des vieillards ou, auprès de la justice, de sauver celle des assassins?

Ivres d'altruisme, les intellectuels humanistes oublient les lois d'une nature rapinée par une surpopulation croissante. Leurs recherche de vie et de bien-être à tout crin les conduisent à promouvoir des sociétés gloutonnes, vieillissantes et dévoyées.     Funestes ambitions, terribles résultats.


(1)  Croyance n'est pas raison.

(2) " La mort est un manque de savoir vivre"   P Dac
Repost 0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 16:02
L'attitude et les propos du président russe ont une préoccupante analogie avec çeux du 3eme Reich à l'époque des accords de Munich.
Petit rappel: à la volonté d'indépendance de la Tchécoslovaquie, l'Allemagne répond brutalement au prétexte de l'atteinte au peuple allemand sudète. " Touchez pas à mes Allemands" dit en substance Hitler.
 Daladier et Chamberlains'inclinent et les peuples Français et Britanniques acceuillent avec enthousiasme cette soi-disant victoire de la paix, qui ne fut en fait que le prélude de la terrible escalade qui suivit.

Staline, pragmatique, en tire les conséquences et signe le pacte germano-soviétique.
Churchill déclare " L'angleterre à choisi entre le déshonneur et la guerre: elle a le déshonneur et elle aura la guerre"
Léon Blum, quant à lui est partagé entre " Un lâche soulagement et la honte"

Mais comparaison n'est pas raison, aujourd'hui les données ne sont plus les mêmes: l'honneur est un mot obsolète et lâcheté s'appelle diplomatie.
Certaines similitudes entre l'ancien Reich et la Russie n'en sont pas moins flagrantes: puissance, arrogance, brutalité.
Face à elle l'Europe ,  n'as ni structure politique élaborée ni force militaire et se trouve de surcroit en dépendance energétique.

La Russie, qui a besoin de nous en tant que clients nous tiens par les couilles, espérons qu'elle ne serrera pas trop fort.
Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 09:19
Pour une personne qui présente tant de similitudes avec Jeanne d'Arc il est normal qu'elle veuille perçer le mystère de la réincarnation en allant l'étudier à sa source au Tibet.

Je lui suggère de profiter de ce voyage pour parfaire sa grande culture des Droits de l' Homme et de la Démocratie en prenant la route de l'Est.Passant en Géorgie elle pourrait comprendre pourquoi Gori attire tant de touristes Russes, et puis ce serait l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan et puis d'autres Pays et tant d'autres chose a voir sur les sujets qui lui tiennent à coeur.

Sa leçon aux Chinois n'en serait ensuite que plus percutante et plausible.

Qu'elle bien garde de se prémunir contre toute affection au Tibet: le Labo minable de l'homme des neiges n'a pas bonne réputation.
Repost 0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 09:44
Non le Dalaï Lama actuel  Tenzin Gyatso n'est pas la réincarnation du 13eme Dalaï lama comme il est dit précédemment. Il est la réincarnation du 2eme Dalaï Lama Gedrun Gyatso donc le 13eme.

Sa Sainteté TenzinGyatso
antérieurement Thubten,Trinley,Khendrup,Tsultrim,Lungtok,Jamphel,Kelsang,Tsangyang,Lozang,Yonten,Sonam,et enfin Gedrun est Prix Nobel, Médaillé d'Or du Congrès USA, Citoyen d'Honneur de la ville de Paris.

Cette reconnaissance universelle de la réincarnation par les grands de ce monde reste cependant unique.

Je ne recommande pas à Mr Bayrou (bien que, barbe mis à part, la ressembance avec lui soit frappante) de se dire être la réincarnation d'Henri IV.




Repost 0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 17:03

Suite à une interview de Mathieu Ricard le point n° 1873 (venue du Dalaï Lama)

" Je ne voudrais pas faire mon ami d'un homme qui aurait un prix de vertu: je craindrais de trouver en lui un tyran implacable"   Baudelaire

Il suffit d'évoquer la compassion, l'altruisme ou la liberté pour que les Français, réputés Cartésiens, se transforment en midinettes.
Quand la croyance tue la raison c'est Voltaire qu'on assassine.
Le succès, que dis-je, la vénération pour le Dalaï Lama est à cet égard frappant.
Qui donc devant une telle Aura osera relever les contradictions de Mathieu Ricard ? Les intellectuels Français sont ils devenus si tièdes? Hélas! la vérité n'est plus que le squelette des apparences :il n'est pas bon de la faire voir.

Citons Mathieu Ricard:
" Ce ( le Bouddhisme) n'est pas une religion dans le sens ou il n'y a pas de Dieu  créateur" ( Faux: la définition de la religion ne se limite pas au Dieu créateur)1

" Les trompettes c'est pour le folklore" ( Et le tambour médiatique c'est pour qui?)

" C'est un travail méditatif, un travail sur Soi" ( Sophisme ou paralogisme? L'un des principes essentiels du Bouddhisme n'est il pas dans l'Anata c'est à dire le Non Soi? Un Moine rompu à la méditation transcendantale pourrait peut être expliquer comment l'on travaille sur un Soi qui n'existe pas mais la Raison Cartésienne du Siècle des Lumières n'y trouve pas son compte. Pour ma part je refuse de me geler le cul sur une pierre pendant des mois pour essayer de résoudre cette quadrature.

Bref tant qu'à chercher dans ses propres ressources intellectuelles le dépassement de Soi, mieux vaut puiser dans la raison puissante, claire et libre de Nietzche ou de Camus.

Mon propos ne concerne pas la tutelle, l'autonomie ou l'indépendance du Tibet, je voudrais simplement savoir comment quiconque, simple citoyen, Maire de Paris ou Sénateur, peut se prévaloir d'être un authentique démocrate laïc et favoriser, directement ou non, de quelque manière que ce soit et dans quelque pays que ce soit l'avènement d'un pouvoir religieux et ce quand bien même La Sainteté serait la réincarnation du 13eme Dalaï Lama ou du Bouddha en personne.

Diderot, Voltaire, Rousseau au secours...............

1)  Définition  voir sur google à religion

 

Repost 0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 20:05

Habilement épaulé par son porte parole Mathieu Ricard, le Dalaï Lama use de son influence auprès des Français pour obtenir un soutien politique dans sa lutte pour la reconquête du pouvoir au Tibet.

Hors toute polémique pour savoir si le Tibet doit être sous tutelle Chinoise ou indépendant,si la France tient à ses positions de pays foncièrement démocratique et laïc elle ne devrait en aucune façon, sous aucun prétexte et dans aucun pays, accepter et encore moins promouvoir l'accession d'une autorité à caractère sectaire ou religieux.

Ceci, même si Sa Sainteté est la réincarnation d'un Dalaï Lama du 15eme siècle ou du Bouddha en personne.

Repost 0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 09:38
La France ne manque jamais l'occasion de donner des leçons de sa propre conception de la Liberté.
Cette conception varie en fonction des pays et de ce que nous voulons démontrer. Ainsi la critique envers la Chine est elle  beaucoup plus appuyée que celle à l'égard de la Russie ou de pays d'Afrique et du Moyen Orient.
Les évènements  en Ossitie et en Georgie n'émeuvent guère les Mentor Français et Sa Sainteté le Dalaï Lama, (Pape de la Gentilité par la grâce de la Metensomatose) devient pour les Français laïcs (?) le symbole de la Liberté au Tibet.......Rigolade!        Chassez la croyance, elle revient au galop.

La Liberté que l'on pourrait qualifier de matérielle ou physique est considérée comme triviale.Ce qui enflamme les beaux esprits c'est la Liberté dans sa conception intellectuelle, quasi virtuelle: Liberté de Penser de Dire et d'Ecrire.

Eluard disait " Liberté, j'écris ton Nom" .Quiconque voudrait mettre en pratique cette admirable image poétique et se ferait chopper en train de la taguer sur une sanisette verrait bien que Liberté est, en pratique,interdite en beau pays de France.

Pour de multiples raisons, souvent par une vision paternaliste et empathique du bonheur des masses, la Société se fera de plus en plus contraignante envers la Liberté matérielle de l'individu.

Raison de plus pour donner aux autres des leçons de Liberté symboliques et évanescentes. Réconfort  gratifiant qui ne mange pas de pain.




 
Repost 0

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens