Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 08:08

 

Je ne suis pas de cette République qui, au nom de la Jeunesse, donne le permis de tuer, puis se répand en afflictions sur le cercueil d’un enfant assassiné.

 

 

Repost 0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 08:06

En vérité, derrière  le feuilleton médiatico-politique qui  n’en finit, et n’en finira pas  puisque sa propre force constitutive (en grande part virtuelle)  est désormais assez puissante pour combler à la fois les besoins des medias et les attentes  futiles du public, derrière  cela il y a, tout de même, des contraintes tangibles, dont les Citoyens, aveuglés par la  fumée  démocratique, n’ont même plus conscience. Je veux seulement parler ici de la nouvelle antienne qui fait fureur : la Croissance.

En fait, jusqu’à présent qui dit Croissance dit augmentation de consommation d’énergie.  En février, dernier mois connu, la facture énergétique française a atteint un record de 5,8 milliards d'euros, comparable à celui d'octobre 2011. Et sur l'ensemble des douze derniers mois, l'écart entre les exportations et les importations culmine à 63 milliards d'euros. Soit une hausse de 27% par rapport à la période de douze mois précédente ! Or le prix du gaz et de l’électricité ne cesse d’augmenter : on parle ce matin de 2 ou 4 ou même 10% de plus…. Combien de temps pour un rêve ? Cent ans pour la Belle au Bois Dormant.

Repost 0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 20:55

 

 

 Les jeux sont faits : la Gauche détient le Pouvoir en France, tous les Pouvoirs.

 

Pouvoirs Central et Régionaux, Pouvoir Législatif, Militaire, Policier et Judiciaire. Ce dernier théoriquement indépendant reste, à l’évidence, de sujétion à Gauche. Et, si le tropisme à Gauche d’une grande partie du Pouvoir Médiatique est notoire, on pourrait aussi parler des humoristes de Gauche (Guy Bedos, Gérard Dayan (1), les Guignols etc.) qui ont joué et joueront un rôle actif dans le drainage de l’opinion vers le Socialisme….

Jamais, dans l’histoire de la République Française un Parti n’aura eu un tel Pouvoir…

Jamais dans l’histoire, la République Française sera aussi dépourvue de contre-pouvoirs.

 

Comme quoi, le système Démocratique Français offre des opportunités dont rêveraient plus d’un Dictateur…

 

 

1) Que Nadine Moreno flirte avec le FN est un fait patent. Elle rejoint par ce fait des millions de Français. L’anomalie tient à ce qu’elle se dise de l’UMP. C’est à eux qu’il appartient de régler le problème. Mais quand Gérard Dayan fabrique une fausse interview pour la piéger, il entre dans la démarche du faux bordereau qui a fait condamner Dreyfus. Or, François Hollande le tient pour ami : C’est préoccupant.

 

 

Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 08:01

Quel rapport entre François Hollande, Jean Paul Sartre et son célèbre «Garçon de Café» ?

 À ses gestes un peu trop vifs, à son ardeur à virevolter, à son entrain à servir, Sartre nous montre un garçon de café qui  joue à être «Garçon de Café»--- Négation de soi-même  spécifique de la manière d’être humaine---Les hommes ne sont pas ce qu’ils sont : «Il faut nous faire être ce que nous sommes» (l'Etre et le Néant)

A ma connaissance, personne n’a demandé à François Hollande ce qu’il entendait par : «Je serai un Président normal»

Voulait-il dire que cette fonction, (dans une sorte de «normalité»),  se coulerait dans sa  propre  personnalité ou, au contraire, que son «en-soi» se prêterait  au rôle de  Président «normal»?

 François Hollande joue-t-il  à être  Président de la République ? 

Au vu de ses premières prestations, je dirai même qu’il le sur-joue : Diminuer son salaire, prendre ostensiblement le train au lieu de l’avion, la voiture plutôt que l’hélicoptère, voilà pour donner, au public, l’image du Chef d’Etat modeste. Et quand il emprunte, jusqu’à la caricature, au personnage de Mitterrand,  est-ce lui,  ce masque sévère, cette attitude compassée, ce parler haché et ces  «heeeu… »… compulsifs ?  Sa vraie personnalité est toute autre : un homme instruit, intelligent, affable et drôle. Rechignant à prendre des décisions difficiles et tranchées il est aussi (au moins politiquement) empêtré dans un ménage à trois.

Un Français brillant mais très «Normal » en quelque sorte.

Pour autant, rien n’est perdu : Même si François Hollande joue le rôle de Président, la Politique est si près de la Comédie qu’il lui  suffira (peutêtre) d’être un bon acteur.

Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 13:40

Alors que la plupart des journalistes de télé semblent pétrifiés par le prestige de la fonction, je me permets quelques interrogations…

 Est-il «Normal»qu’un Président de la République, qui a  fondé son élection sur la nécessité de rassembler tous les Français, se conduise, à peine élu, en Chef de Parti en désignant et prenant fait et cause pour celle que les électeurs sont fermement invités à choisir ?

Est-il «Normal»qu’en tant qu’Homme, ce même Président laisse, sans moufter, des Ministres (et le Premier d’entre eux)  faire publiquement la leçon à la Femme qu’il aime ?

Si je comprends qu’il ne puisse dire tout haut ce qu’il pense, sans doute aurait-il pu faire savoir à ses subalternes que toute réflexion sur sa compagne serait considérée comme inopportune et qu’il n’appartenait à quiconque du Gouvernement de lui accorder, d'emblée, le statut de potiche.

 

Simples questions….

 

 

Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:47

L’Economie Occidentale Moderne est fondée sur le principe d’une croissance expansive et continue avec pour (méchant) corollaire la surexploitation des ressources naturelles et la pollution.

Sans croissance, elle est comme un cycliste qui cesse de pédaler : Il a le choix entre mettre pied à terre ou se casser la figure.

 

Elie Cohen, économiste éminent, dénombre, en France, trois moteurs de la croissance :

1) Production.

2) Consommation.

3) Etat.

 

Le Moteur de la Production :

 

En vérité le moteur industriel Français n’est plus dans la course. Il consomme trop et rend mal. Quelles qu’en soient les raisons, les faits sont là : La France accuse le 2eme plus fort déficit commercial d’Europe et le 4eme au Monde !

En comptant le coût des agios et ceux du chômage le montant annuel de cette déficience dépasse 100 milliards d’Euros. Un exemple ? Depuis la récente nomination de Mme Bricq rien que le déficit énergétique a atteint le record de 5,8 mds d’Euros pour un seul mois et sur les 12 derniers mois la facture culmine à 63 milliards d’Euros (1)

Soyons sérieux : Un tel constat, (même dénié par la Gauche) plus la hausse du smic (laquelle implique celle d’autres salaires) et malgré les actions des Syndicats et du Gouvernement, ne redonneront pas d’élan compétitif au moteur productif de la France, laquelle, d’ailleurs, n’y croit plus depuis longtemps puisqu’elle impose davantage son travail ( 33%) que la consommation (21%)…..Dans ce Pays, accroître le coût du travail ne choque personne mais la seule idée d’augmenter, tant soit peu la TVA, donne des boutons. La cause est donc entendue.

 

Moteur de la Consommation :

 

C’est le moteur chéri de l’ensemble des Français et, plus encore, de ceux de Gauche. Il est puissant et agréable, mais dévoreur d’énergies, de ressources naturelles et grand pollueur. Il est également gourmand en pouvoir d’achat. Les bons résultats industriels de l’Allemagne viennent de permettre d’augmenter le leur de plus de 4%. Mais en France on ne peut compter que sur l’Etat pour l’abonder. En matière d’impôts la France est déjà le 4eme Pays le plus taxé d’Europe avec 7 points de plus que la moyenne. Etant donné que faire payer les riches tient davantage du gadget électoral que de l’efficacité fiscale, sonner encore plus les classes moyennes aura l’effet contraire de celui escompté.

 

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 20:34

Et que je le suis vraiment !  Croyez-vous qu’un type intelligent  qualifierait  d’heureux  le fait d’être idiot ?

Peu importe….si j’étais normal je me poserais  des questions :

 

 A voir ce qui se passe en Afrique, je me demanderais si la Démocratie, telle que  chantée par Bernard Henri Lévy  est, en tant que Dictature de la majorité, un modèle de Société,  du moins dans les pays qui n’ont pas une culture de la domination consentie par la loi des suffrages, dont  Paul Léautaud disait «  Le plus grand nombre est bête, il est vénal, il est haineux. C’est le plus grand nombre qui est tout : voilà la Démocratie »

Tocqueville, lui, soulignait la puissance d’opinion de la majorité conduisant à une «Tyrannie de la majorité» : «La  majorité trace un cercle formidable autour de la pensée. Au-dedans de ces limites, l’écrivain est libre ; mais malheur à lui s’il ose en sortir. Il est, en effet, difficile de concevoir comment des hommes qui ont entièrement renoncé à l'habitude de se diriger eux-mêmes pourraient réussir à bien choisir ceux qui doivent les conduire; et l'on ne fera point croire qu'un gouvernement libéral, énergique et sage, puisse jamais sortir des suffrages d'un peuple de serviteurs. Les vices des gouvernants et l'imbécillité des gouvernés ne tarderaient pas à en amener la ruine; et le peuple, fatigué de ses représentants et de lui-même, créerait des institutions plus libres, ou retournerait bientôt s'étendre aux pieds d'un seul maître »

Tocqueville, Léautaud ou BHL ?  La pensée de BHL me parait nettement plus banale mais malgré ses WE en Lybie  il a sa table chez Maxim : De quoi hésiter !

 

« Toujours prêts »…  à sauver la France.  Le nombre de candidats à l’élection Présidentielle me donnerait le tournis. Rien qu’à droite il y a depuis hier un nouveau prétendant. Selon Rama Yade, ( Qui sort d’en prendre)  il convient de faire un  distinguo  entre  ceux issus d’une culture ancestrale Européenne, limite fachos et les autres tout frais empreints de nouvelles  valeurs Républicaines,  Sociales, Ecologiques, Economiques, Européennes compatibles avec  les idéaux  d’une Mondialisation florissante et apaisée. 

 

Je me demanderais également si SOS Racisme, pointilleux sur le moindre propos susceptible d’être compris comme relevant d’une intention raciste, ne devrait pas faire interdire  certains auteurs, et non des moindre, comme Céline ou même Rimbaud  quand il répète à satiété le mot « Nègre » désormais interdit.

 

« Oui, j'ai les yeux fermés à votre lumière. Je suis une bête, un nègre.

Mais je puis être sauvé. Vous êtes de faux nègres, vous maniaques, féroces, avares. Marchand, tu es nègre; Magistrat, tu es nègre; Général, tu es nègre; Empereur, vieille démangeaison, tu es nègre: tu as bu d'une liqueur non taxée, de la fabrique de Satan. -Ce peuple est inspiré par la fièvre et le cancer. Infirmes et vieillards sont tellement respectables qu'ils demandent à être bouillis. -Le plus malin est de quitter ce continent, où la folie rôde pour pourvoir d'otages ces misérables. J'entre au vrai royaume des enfants de Chain ». (Une Saison en Enfer)

 

                      Et dire que pendant des siècles c’est au nom de Dieu  que l’on a muselé la liberté

                      d’expression,  pour mieux  la réduire aujourd’hui au nom de l’Homme. Faut-il, en plus, que l’on accepte d’assumer leur  propre absurdité ?

Repost 0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 19:47

Vous, qui faites  métier d’intelligence m’avez demandé, par malice, ce qu’il fallait entendre par  «  L’enfant est le père de l’Homme ».

 N’étant que l’homme dont parlait Zarathoustra, celui  qui récuse toute interrogation sur le sens de l’existence terrestre : « Amour ? Création ? Désir ? Étoile ? : Qu’est-ce que c’est, ironise-t-il ? »

N’étant que cet homme je devrais honnêtement  vous  répondre : Je n’en sais rien.

Mais le vairon à l’œil rond qui s’agite  inlassablement  dans le bocal  qui me tient lieu  de tête saisit tous les leurres qu’on agite devant lui sans se soucier de se faire prendre à l’hameçon.

 Trop content de gober votre appât il en savoure le goût :

Celui de Nietzche ne peut se déguster qu’au travers de son génial caractère de Philologue et de Musicien.  Sa pensée vole si haut que son expression exige l’air rare et pur des hautes sphères :Que ce soit sous forme d’aphorismes rhapsodiques  (Humain trop Humain) ou poétique (ainsi parlait Zarathoustra). Comme pour la musique, il faut saisir Nietzche par le « ressenti » émotionnel plutôt par la compréhension  des mots dans le sens  «Universitaire » convenu.

On ne pénètre pas  Nietzche, on se laisse infiltrer par lui.

 Dans sa version banale «L’Enfant est le Père de l’homme » initialement exprimée dans un poème Anglais, reprise comme base dans la théorie de l’existentialisme, encore plus péremptoire chez  ce bâtard de Freud, on dit que l’enfance  forge la personnalité de l’homme.  Sorte de Lapalissade dans laquelle il faudrait définir le seuil entre enfance et maturité ce qui, pour ma part, relève de l’impossible. Il y a, déjà,  dans l’enfant les bourgeons détestables de l’envie et de la  possession et chez l’homme  des zestes d’enchantements  enfantins. La question, telle que vous la posez, suppose l’Homme en tant qu’abouti. (Oui aussi)

 Or Nietzche plutôt que  d’admettre  « l’Homme »  comme  absolu définitif voudrait lui voir  refuser  de porter le chaos, en quoi tient toute la tragédie du monde, et  « enfanter » une étoile dansante  qui le porterait au-delà.

 Si  l’Enfant est le père de l’Homme, l’Homme devient, à son tour, géniteur  de lui-même dans l’enfantement de son surpassement. Ainsi naitrait le « Surhomme » seul apte « A résoudre ce qui est déchiré » et à stopper la régression qui finit au « Dernier Homme ».

 Ainsi parle  celui qui croyait se contenter  d’être ce Dernier,  mais  qui n’est, en fait, qu’un vairon.

 

 

 

 

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 09:37

 

Hors des meutes ; esseulés, ils errent,

Les Libertaires !

 

Qu’est ce qui ne marche pas dans leurs cervelles pâles ?

Pourquoi rester à part des doctrines idéales,

Qui font les peuples heureux de la bonne fortune,

D’être Rois un instant en jouissant des urnes ?

 

Qu’est ce qui leur fait tant détester les Pouvoirs ?

Qu’elle qu’en soit la forme on ne peut pas le voir,

Ils préfèrent  au collier qui assure  pitance,

Avoir la Liberté  qui leur creuse la panse.

 

Loin des meutes ; esseulés, ils errent,

Les Libertaires !

 

Certains comme Proudhon y voyaient un système,

Propre à sortir du trou ceux qui sont à la peine,

Moi je n’ai pas d’idées, pas plus que d’opinion,

A trouver, pour les gueux,  une vraie solution.

 

C’est dur d’être tout seul, mais même sans savoir,

Si le deal de  Reclus de « l’Ordre sans Pouvoir »,

Relève de l’espoir ou reste sans raison,

Je veux être avec eux dans la douce illusion.

 

Comme disait Ferré : ils sont peu mais existent,

Les Anarchistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:31

 

 Je ris de la bêtise de ces régimes autocrates qui dépouillent arbitrairement  leurs Peuples par abus de Pouvoir, alors qu’ils pourraient le faire en toute légalité dans une Démocratie, par  la Finance et le  Biseness,  avec la bénédiction des citoyens par-dessus le marché.

  

Repost 0

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens