Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 10:49

n  Trop bon quand il a  confié les clefs du coffre de la France à un majordome  sur la simple foi d’un serment de moralité….  « Bon appétit Messieurs !  Ô  Ministres  intègres !  Conseillers vertueux ! Voilà votre façon  de servir, serviteurs qui pillez la maison ! »

n  Trop bon quand il donne bien trop complaisamment  suite aux ordres de Jean-marc Ayrault dont l’incompétence en matière d’économie plonge la France dans la récession et le chômage.  

n  Trop bon quand, au regard de son patrimoine,  on voit bien qu’il n’aime pas l’argent…Honorable vertu  chez les moines trappistes mais  périlleux  défaut  pour un Ministre des Finances.

 

 

 

Repost 0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 08:33

Comment s’expliquer que  François Hollande après avoir  fait campagne sur le thème du rassemblement,  ait pu, en si peu  de temps,  faire en sorte que les Français soient divisés  comme aux jours les plus noirs de notre histoire ?  Comment a-t-il pu faire en sorte  que le dégoût pour la classe politique atteigne un tel paroxysme ?  Ce climat, délétère pour certains, dangereux  pour d’autres, est-il imputable au fait que le Président de la République ne serait pas  celui de tous les Français et que son Premier Ministre s’affiche comme farouche  adepte d’un seul parti ?

Mais pour essayer de voir  ce qui se passe et au-delà  des effets strictement imputables aux personnes,  il  faut tenter  de comprendre ce que veut dire Camus  quand il explique que le socialisme trahit la nature en substituant des fins idéales aux fins réelles. « Le Socialisme est nihiliste au sens précis que Nietzche confère à ce mot. Le nihiliste n’est pas celui qui ne croit en rien mais celui qui ne croit pas en ce qui est »

C’est ainsi que François Hollande, Jean-Marc Ayrault et les Socialistes en général,  vivent  dans un monde qui leur est propre. Dans un monde où la finalité  est consubstantielle de leurs volontés  plutôt que de la réalité des choses. Par exemple quand ils  substituent leur propre morale, préfabriquée,  à celle qui réside dans une loi universelle que tout sujet raisonnable se donne à lui-même…. Par exemple quand ils croient  que la Social-Démocratie peut fonctionner dans les périodes de disette  alors qu’il faut, dans le monde réel,  du  grain à moudre pour redistribuer la farine… 

Ces deux mondes, le socialiste et  le réel, se rapprochent  dangereusement et le  Peuple  s’inquiète  déjà  du  jour où la collision  sera  inévitable. L’histoire montre qu’à ce moment, plutôt que de périr, le pouvoir socialiste usera de toutes ses forces possibles.

Il le fera, comme à son habitude, au nom  de la morale, de la justice et de la démocratie. Morale et démocratie : deux   prétextes puissants qui ont déjà conduit à bien des dommages. Que de crimes commis au nom de la morale quand elle est, comme le dit Nietzche,   le ressentiment des faibles.  Que de césarismes au nom de la démocratie.  Système  terrible qui veut que la majorité  impose sa loi à une autre moitié  juste  minoritaire (1)  dont  le pouvoir en place ressent la  contestation  comme un délit…« L’arbitraire majoritaire fonde la démocratie ».

Tel qu’il est vu par ses élites, le Socialisme Français aurait  besoin pour fonctionner  que la réalité économique se mette au niveau  de ses aspirations et non pas le contraire. Alors, quand  ce niveau n’est pas atteint,  on interpelle la morale et  on accuse la Finance,  les Riches, l’Europe, Sarkozy  et maintenant  Mme Merkel….

Repost 0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 08:31
Repost 0
Gérard Pendariès
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 08:20
Repost 0
gerard pendaries
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 10:21

·         Il devrait s’excuser d’avoir menti sur la renégociation du pacte de stabilité Européen.

·         Il devrait s’excuser d’avoir engagé un fraudeur du fisc comme Ministre du budget.

·         Il devrait s’excuser de faire juger le patrimoine des Ministres par des citoyens qui n’ont ni les moyens, ni les compétences, ni les droits des agents du fisc pour le faire dans des conditions de véracité  et de justice.

·         Il devrait s’excuser auprès de millions de consciences de leur imposer, par le mariage des homosexuels, une inévitable dérive vers l’adoption, la  procréation médicale et la gestation  pour autrui.

·         Il devait s’excuser de faire croire que la Social-Démocratie peut fonctionner dans les périodes de disette quand il n’y a plus de grain à moudre pour redistribuer la farine.  

·         Il devrait s’excuser de poursuivre une politique de matraquage fiscal et de mentir en prétendant qu’elle est l’unique voie pour réduire la dette. (1)

·         Il devrait s’excuser de prendre les Français pour plus bêtes qu’ils sont.

 

 

 

 La bonne, la seule  voie pour réduire le chômage et la dette est de rétablir  notre compétitivité à l’exportation.

 

 

 

Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 14:27

L’affaire Cahuzac n’est pas, comme on le présente  souvent,  la  faute,  particulièrement triviale, d’un homme seul. C’est, avant tout, un fait d’incompétence de la part du Gouvernement : Pour moi, nommer un fraudeur comme gardien du coffre relève soit de l’inaptitude soit de la connivence : au choix !

Que la classe politique toute entière accepte de diluer cette incapacité dans  une catharsis collective dont l’essentiel consiste à se déshabiller en public,  ne change rien au problème. Elle démontre tout au plus jusqu’où peut aller l’obédience  à un Gouvernement en oubliant que les Parlementaires  sont, avant tout,  les élus du Peuple et qu’à ce titre ce n’est ni aux sondages ni au Président de la République de porter atteinte à leur dignité.

Cette incompétence,  on la retrouve dans les rabâchages de Jean-Marc Ayrault  qui ne cesse pas de marteler que sa gestion de l’économie consiste  à éviter la rigueur mais,  qu’en tout état de cause, mieux vaudrait chômage,  recul du pouvoir d’achat, restrictions sociales, pourvu que la Dette (ce fléau qui enchaine la France) soit réduite.

Comme je le soupçonne d’honnêteté, je ne peux, devant les faits, que me rabattre sur son incapacité à voir les choses en face.

---S’il n’y a pas de « rigueur » il y a bel et bien, depuis qu’il est en place, augmentation du chômage, diminution du pouvoir d’achat,  restrictions sociales sans que, pour autant, la France soit plus compétitive à l’exportation.

---Or, en ce qui concerne nos emprunts, à la fin du quatrième trimestre 2012, notre dette brute, s’établit à  1.833 Milliards d’euros, en hausse de 15,8 Mds par rapport au trimestre précédent. Exprimée en pourcentage du PIB, elle se situe à 90,2 %, en augmentation de 0,3 point  sur  les trois derniers mois. La dette publique nette progresse de 32,2 Milliards d’euros….

Incompétence ou impudence ?

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:45
Repost 0
gerard pendaries
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 16:10

Peut-être est-ce  un défaut, mais je n’ai aucune appétence pour  les on-dit  people et je me fiche complètement de savoir ce que possède  Marie-Arlette Carlotti,  si elle à des dettes ou si le bijou que lui a offert sa grand-mère est d’une grande valeur. Je me fiche de savoir si M. Laurent Fabius a hérité de la Galerie Fabius Frères et je considère que cela ne me regarde pas.   Tel que voulu par le Président et le Premier Ministre, cet étalage de la vie intime relève d’un rabaissement de la vie politique au rang du tabloïd et ne résoudra pas  le problème  essentiel qui  affecte  depuis longtemps   la France : Un manque flagrant (hors CAC 40) de  compétitivité.

Ce voyeurisme  posera, tout au plus, la question de savoir si le patrimoine du Président Hollande réévalué par experts à sa juste valeur ne justifierait  pas l’ISF.  En ce qui me concerne  çà  m’est égal….Ce n’est pas parce les Ministres se mettront à poil, (mieux vaudrait  attendre que le soleil arrive)  qu’ils vont  pour autant  résoudre les  difficultés du chômage.

Plutôt que de voir en face les  causes de la déficience Française, plusieurs Ministres (Arnaud Montebourg, Benoît Hamon)  en reportent la faute  sur l’Europe et sa politique de rigueur. Ce n’est pas  faux mais concrètement cela veut dire qu’ils demandent à la BCE de faire marcher la planche à billets. C’est facile,  mais  on peut comprendre que les Pays qui s’en sortent plutôt bien (Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Belgique….) ne soient pas tout à fait d’accord. 

Alors le Président campe sur ses positions : « C’est le sérieux qui permet la croissance » dit-il.  Et il ajoute « Aucun Ministre  ne peut remettre en cause la politique conduite par le gouvernement» Ah bon ?  Que font alors Montebourg, Hamon et Duflot ?

On retrouve là un exemple frappant  de la triple faiblesse  (Psychologique,  Politique, Idéologique) du chef de l’Etat,  révélée par   l’Express. Cette cruelle lucidité  pose la  vraie  question : «  Et maintenant que faudrait-il faire ? »  Hélas !  Il n’y a qu’une réponse : Attendre quatre ans…..

 

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 16:30

La nouvelle vague de puritanisme politique instaurée  par François Hollande vient, une nouvelle fois,  masquer à point nommé le vrai  problème Français : Une grave déficience de compétitivité industrielle (hors cac40) qui induit chômage et pauvreté.

Rien qu’aujourd’hui la troisième faillite d’Heuliez et  notre piteuse présence (130  contre 3100 pour les Allemands) à la foire de la machine-outil à Hanovre devraient nous faire tiquer.

Place à cela, c’est la publication du patrimoine de Marie Arlette Carlotti, ministre déléguée à l’exclusion, qui prend la vedette. La dite exclusion étant, selon moi, bien plus inhérente à la récession  qu’au prix duM2 des  biens immobiliers de la Ministre  lesquels, en passant, me paraissent quelque peu sous-évalués.

Pour le moment nous profitons d’une extravagante tolérance des marchés financiers, avec des prêts à  taux quasi nuls. Il se pourrait qu’à force de jouer aux billes plutôt que de s’appliquer à redresser la barre on finisse bientôt comme Heuliez.

 

 

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 13:07

D’abord pour me distinguer de la meute, ne plus hurler avec les loups. Ensuite pour préférer ma conscience réfléchie (au sens de  compréhension) à celle préfabriquée par «  C dans l’Air »  et les journaux de vingt heures où j’ai vu ses pairs, qui l’embrassaient hier, lyncher Jérôme Cahuzac : J’en ressens  de la honte.

Qui est, selon moi,  le plus méprisable ? Celui qui a  fraudé les tricheurs et menti aux menteurs ou ceux qui l’ont nommé, soutenu, glorifié et qui maintenant,  parce qu’il est un risque pour eux, le vouent aux gémonies : « Ce pelé ce galeux d’où venait tout le mal » !  Mais qui sont ces disciples de Saint Just ? Ne devraient-ils pas s’appliquer d’abord à eux-mêmes son adage «  Prouvez votre vertu ou entrez en prison » avant de jeter leur ami aux chiens. (1)

Oui Messieurs, prouvez votre vertu, prouvez que vous n’avez jamais rien su, ni de près ni de loin, que Jérome Cahuzac essayait de camoufler de l’argent au fisc. Prouvez votre vertu en démontrant que si vous aviez un jour su cela, de quiconque, vous l’auriez immédiatement dénoncé.  Prouvez votre vertu en montrant que vous n’avez aucun compte off-shore non déclaré. Quant à moi je préfère ce qu’en dit Sade « Ouvrez les prisons ou prouvez votre vertu » et, en ce qui concerne la morale,  je retiens  ce qu’en dit Nietzche : « Forme déguisée du ressentiment des faibles »

Avouez que toute atteinte à « l’intériorisation  inconsciente des normes sociales » (Freud) vous fiche une sainte trouille.

Pour moi, c’est clair : le vrai « salaud » (au sens que lui donne Sartre) ne  serait pas le tricheur mais bel et bien le vertueux qui serait responsable de  cent mille chômeurs.

Exemple : Entre 1986 et 1987, alors qu'il était  président de l'association SOS Racisme, Harlem Désir percevait 10.500 francs par mois d'une autre association, l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants, basée à Lille. Cet emploi fictif lui a valu  une condamnation, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende pour recel d'abus de bien sociaux.

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens