Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 16:04

«Passons sur le mépris à l'égard du «peuple le plus intelligent de la terre»… On vous prendrait pour des imbéciles qu'on ne pourrait pas mieux vous le faire savoir» dit Philippe Riès dans un article sur Médiapart.

En ce qui me concerne, le fait d’être pris pour un imbécile n’est que justice, je m’agace pourtant de ce que certains socialistes me la rendent trop copieusement.

Lors de sa campagne, le Candidat Hollande n’avait pas caché son intention d’augmenter la pression fiscale. Il présentait cela comme nécessité pour conduire les réformes dont le Pays a besoin afin d’accéder aux coruscantes prairies promises pour 2025.

Si l’on voit bien les effets de la pression fiscale, force est d’admettre que les véritables réformes structurelles dont il était question relèvent du leurre si ce n’est de l’imposture.

J’en veux pour preuve la fameuse réforme des retraites que toute l’Europe (et les marchés ?) zieutait comme symbole de la volonté Française à rebâtir son économie sur de sérieux critères d’orthodoxie sociale et financière. Or, point de réformes dignes d’enrayer l’endémie du problème. Seules des mesures pour boucher les trous qui se traduisent par des hausses de cotisations et l’augmentation des dépenses…

Visiblement François Hollande dédaigne la courbe de Laffer qui démontre qu’à partir d’un certain seuil l’impôt tue l’impôt.

Quel est ce seuil ? Je l’ignore, mais je sais que les socialistes sont dans une spirale qui nous y mène fatalement sans que, pour autant, cela ne serve l’avenir.

Repost 0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 12:56

Je sais simplement qu’elle n’est ni socialiste ni pauvre…Sa fortune est en Guadeloupe sous forme d’une SCI qui présente entre autres avantages d’échapper à la contrainte triviale du strip-tease ministériel voulu par François Hollande… Mme Taubira est à l’évidence une Femme intelligente, courageuse, pugnace dont la mémoire phénoménale lui permet de vous expliquer comment marche une montre quand vous lui demandez l’heure…

Mme Taubira est-elle à sa place comme Garde des Sceaux ?

Oui ! si l’on donne comme priorité à la Justice une mission idéologique : Sorte de tropisme vers une conception de précellence égalitaire de l’homme en tant qu’être (1). Ce qu’Il «Est» prévalant alors ce qu’Il «Fait»

Oui ! Si compte tenu du peu de moyens que l’Etat donne à la Justice on accepte cette indigence en ne mettant les délinquants en prison qu’en fonction des places disponibles.

Non ! Si l’on conçoit que le rôle de la Justice est, avant tout, de protéger les Citoyens…Qu’elle faillit quand ce n’est pas le cas, notamment s’il y a récidive.

Non ! Si l’on estime que ce sont les moyens qui doivent s’adapter aux besoins et non pas les besoins aux moyens.

Non ! Si l’on admet que la montée de la délinquance juvénile est extrêmement préoccupante et que les nouvelles dispositions prévues par la Garde des Sceaux vont avoir un effet stimulant plutôt que dissuasif.

«La justice écoute aux portes de la beauté » dit Aimé Césaire. Madame Taubira se délecte de ça… Moi je n’y vois, hélas ! que le sang des couteaux

  1. Ou Etant ? (Heidegger)

Repost 0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 18:00

Après avoir auditionné des dizaines d'experts, policiers, magistrats, sociologues et même des ministres (Christiane Taubira et Manuel Valls) une commission Parlementaire récente a conclu en avril 2013 que les chiffres de la délinquance officiellement publiés par la police ou la gendarmerie ne sont pas fiables. Selon ce même rapport le risque de distorsion et de manipulation est important du fait que l’indépendance de l’ONDRP (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales) qui diffuse les chiffres est très proche du Ministère de l'Intérieur. La Commission souhaiterait que le Président de cet observatoire soit nommé par les Parlementaires.

Le fait de ne pas avoir de thermomètre efficace arrange tout le monde : La Gauche qui peut ainsi masquer la réalité des choses et se prévaloir de bons résultats. La Droite qui a le loisir de stigmatiser le laxisme de Gauche sans risque d’être contredite par des statistiques fiables.

On s’accorde pour dire que la lutte contre la délinquance doit commencer dès l’enfance par des actions synergiques et graduées entre la famille, l’école, la police et la justice. On s’accorde… sauf Mme Taubira puisqu’elle envoie un signal fort et contradictoire à la jeunesse la moins favorisée. L’Ado qui voit son Père ou sa Mère partir dès l’aube au travail pour des cacahuètes (au risque de prendre des prunes) tandis-que le Dealer, chopé et condamné, mais dûment « probatoirisé » monte dans sa BM pour aller ratisser le stade, cet Ado-là se pose des questions sur la Société. Il ressent un profond sentiment d’injustice qui le conduit (à juste titre) à se demander si ça vaut vraiment le coup d’être honnête.

La Garde des Sceaux fixant à cinq ans de prison le seuil en dessous duquel la peine est commuée en probatoire, vaut-il mieux faire chômeur ou smicard plutôt que délinquant risquant, au pire, des travaux d’intérêt général ? Le choix devient plausible…

Repost 0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:53

Stigmatisant les effets terribles, scandaleux, néfastes de la détention, Mme Taubira voit dans la « virilité intimidante » l’une des causes qui ont fait si longtemps considérer l’ergastule comme meilleur moyen de répondre à la délinquance… Il s’agirait donc d’une sorte d’excès hormonal, jouant sur le psychique, lequel serait, en bonne part, responsable de la manie qu’ont les braves gens de vouloir faire enfermer les étourdis ayant contrevenu à la Loi.

On ne saurait donc trop conseiller à Manuel Valls de consulter : il est possible que ça se soigne...

Nonobstant, Mme Taubira devrait pouvoir faire passer sa loi rapidement et sans mal. Les Verts et la Gauche d’avance conquis, il ferait beau voir que des Socialistes fassent la fine bouche devant des avancées humanistes considérables, ayant pour objet que des femmes et des hommes soient exemptés de la torture de la Prison.

De la même manière relâcher les malheureux qui pourrissent dans les geôles se fera d’autant plus facilement qu’ils n’ont même pas besoin qu’on leur ouvre les portes pour prendre la poudre d’escampette : Le problème n’est donc pas là…

Le problème est d’ordre électoral et même s’il passe très au-dessus de la tête de la Garde des Sceaux, le temps va si vite que les électeurs risquent d’être appelés aux urnes avant que les états d’esprits aient changés et ne se soient rendus comptes des bienfaits que les nouvelles orientations ont apporté.

En attendant, le moindre fait divers, le moindre assassinat, le plus petit viol d’enfant risque de ranimer cet instinct bestial du mâle, cette «virilité intimidante» qui transforme le plus civilisé en brute épaisse (Ressentiment du faible à l’égard du fort inspirant la haine de celui-ci à celui-là) (2) .Dès lors, le citoyen, incapable de reporter sa vindicte sur le malheureux coupable risque de le faire dans l’urne.

D’ici 2025, date à laquelle la Gauche aura, en principe, achevé son travail de remise à niveau de la nature humaine, Il serait trop bête que la Loi «on sermonne, on instruit, on soigne» reste sous la menace d’une remise en question.

Je propose deux solutions : Un moratoire sur les élections au suffrage universel et la castration de tous les mâles de France un peu trop «testosteronés» …

  1. Christiane Taubira EELV jeudi dernier…
  2. Nietszche
Repost 0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 15:21

Il était temps de couper l’herbe sous le pied de Manuel Valls, chouchou des Français, danger potentiel pour le Premier Ministre et (pourquoi pas ?) le Président de la République.

Ce fut fait à Marseille sur le lieu même qui cristallise la montée de la délinquance et montre les difficultés qu’ont tous les Ministres de l’Intérieur à ajuster (Karcher ou pas) leurs paroles aux réalités du terrain…

Pour ce faire Jean-Marc Ayrault n’a pas lésiné : avec l’appui de quatre de ses Ministres, il a relégué Manuel Valls au rôle d’exécutant de la politique gouvernementale qui relève du Président, de Lui-même et de Mme Taubira. Chacun a sa place : aux uns de tracer la route, aux autres d’enlever les cailloux.

Mais en dehors des raisons de préséances et de rivalités, ce sont des concepts idéologiques qui s’affrontent… Dogme contre pragmatisme… A titre d’exemple, quand Manuel Valls dit que la question du regroupement familial peut être posée, Cécile Duflot le reprend sèchement au nom du droit à « sa part de vérité »…D’un côté une sorte de réalisme à la «Sarkozy », de l’autre une conception dogmatique de la vérité, représentée comme un gâteau dont la Ministre aurait sa part. Or la vérité n’est pas une réalité que l’on peut découper en tranches : c’est une recherche au terme de laquelle, dit Platon, l’âme contemple l’idée du bien. Quand Manuel Valls essaie de voir si le regroupement familial pose de réelles difficultés, Cécile Duflot s’oppose au nom du bien des familles à vivre ensemble.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que la Gauche, lorsqu’elle est au pouvoir, est tiraillée entre ses idéaux humanistes et ses impératifs réalistes. Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’ils usent de la Propagande pour pallier cela. (On dit aujourd’hui « Communication », mot sous couvert duquel on conduit un ensemble d'actions psychologiques influençant la perception publique des événements, des personnes, de façon à endoctriner une population et la faire agir et penser d'une manière voulue) …« Au XIXe siècle, Le socialisme en se structurant adopte le vocabulaire de la religion, et appelle « doctrine » le discours politique et « propagande » les méthodes de sa diffusion au sein de la population ouvrière » … Bien que les temps aient considérablement changés on voit combien il est difficile de se débarrasser des vielles habitudes.

Humilié en place publique à Marseille par Jean-Marc Ayrault, remis à sa place par le Président de la République, conspué par une partie de la Gauche et des Verts, Manuel Valls a perdu le premier round et, peut-être, sa notoriété.

Il n’empêche que chaque jour rapproche un peu plus les Socialistes de la seconde manche: Celle des élections… Bien que Manuel Valls ait cassé le thermomètre (il est vrai bien peu fiable) de la délinquance dès son arrivée place Beauvau, il sera de plus en plus difficile d’en cacher une montée qui ne milite pas en faveur du pouvoir actuel. Ce sont les candidats socialistes qui risquent d’en payer les pots cassés.

Repost 0
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 13:04

Quelle chance avons-nous quand nos Ministres rêvent,

Et qu’ils nous font rêver à ces futurs charmants,

En sommeil aujourd’hui, en attendant le temps,

Où le bonheur surgit dès que le jour se lève.

Car, à l’appel du Président, nos Ministres feront souvent ce rêve étrange et pénétrant d’une France inconnue qui les aime et qu’ils aiment…

Au-delà de l’ambition poétique portée par le zéphyr onirique des membres du Gouvernement, j’y vois, pour ma part une sorte de message subliminal : «Moi Président, je ne veux pas rester dans l’histoire comme un médiocre pourvoyeur de petits bonheurs immédiats. Le Peuple dut-il en payer le prix, je ferai de la France un modèle économique et sociétal précurseur de nouvelles avancées civilisatrices

Mondiales »

En faisant plancher ses Ministres à l’horizon 2025, François Hollande fixe, par là même, la date à laquelle il espère terminer son œuvre. De la même manière il nous signifie qu’il a besoin de trois mandats consécutifs.

C’est, à mon sens, le message essentiel qu’il veut faire passer et l’objectif principal visé par le biais de ces étranges compositions françaises ministérielles.

Atteindre cet objectif ambitieux ne sera pas chose facile : l’aporie relève dans la difficulté à faire trois mandats tout en pressurant, (notamment) la classe moyenne, condition indispensable, compte tenu du manque de compétitivité de la petite et moyenne industrie française, pour rester dans les clous du déficit public.

En attendant …

Si, cet hiver, je vois un pauvre sans logis,

Je chaufferai son cœur en racontant Duflot,

Et ses yeux brilleront à l’idée des locaux,

Qu’il aurait pu avoir avant qu’il soit occis.

Repost 0
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 08:49

Je lis sur l’Express que «Jean-François Copé a proposé vendredi 16 aout un "débat sérieux et objectif" au parti sur le quinquennat Sarkozy au sein de l'UMP avant la mi-octobre »… « Sans prononcer les mots "droit d'inventaire", il demande que ce débat ne se "transforme" pas "en procès" contre Nicolas Sarkozy et François Fillon »

A entendre Eric Ciotti (1) poursuivre sa vindicte contre Jean-François Copé, je pencherai plutôt pour la dernière hypothèse : suite du feuilleton «Règlements de comptes à UMP Corral»

De fait, l’UMP est divisé en deux camps, Sarkozy et Fillon, qui s’affrontent en champ clos devant les indécis, les attentistes et les indépendants qui attendent d’entrer à leur tour dans la lice. Pour le moment Jean-François Copé s’efforce de mettre une attelle sur la fracture de ce Parti en vue de concourir aux municipales.

Les Français vont-ils longtemps accepter que l’intérêt national passe après celui des Partis ? Vont-ils encore longtemps accepter que de serviteurs du Peuple les Partis en soient devenus les Maitres ? Devant la montée en puissance et en technicité du métier de «Politique » (dont François Hollande ou Harlem Désir sont des exemples) la Démocratie se perdra si le Peuple ne consacre pas un minimum de temps à apprendre son métier de citoyen. La fameuse formule inscrite au fronton de notre Constitution «Gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple», déjà en agonie, finira cadavre à moins que le réveil populaire ne lui insuffle une nouvelle vie.

Si le Peuple se laisse endormir par des campagnes de com. limite propagande, indignes du respect que l’on doit aux électeurs, si le Peuple se laisse prendre aux « inventaires » faits par ceux qui sont juge et partie, si le Peuple considère que son seul droit et son seul devoir est de voter de temps à autres : ce Peuple-là ne mérite pas la démocratie.

Laissons les Partis à leurs cuisines, à leurs primaires, à leurs inventaires, et réclamons, à chaque fin de mandat, un droit au Bilan Institutionnel Quinquennal fait par la Cour des Comptes et le Conseil Constitutionnel.

  1. Selon Eric Ciotti François Fillon est un «Homme d’Etat » au contraire de Jean- François Copé qui, selon lui, ne peut prétendre à ce titre du fait qu’il n’a jamais été Ministre…….comme un certain François Hollande.
Repost 0
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 08:45

Après s’être brusquement déclaré en désaccord avec la réforme pénale de la Garde des Sceaux, au point d’en appeler à l’arbitrage du Président de la République, Manuel Valls a affirmé, dès le lendemain, qu’il travaillait « la main dans la main » avec Mme Taubira.

Etrange volte-face de la part de celui qui, à l’opposé du Président et de son Gouvernement, se distinguait jusqu’à présent par une ligne de conduite claire et sans reniements.

S’agit-il d’une manœuvre habile, ou bien a-t-il cané devant la pugnacité de Mme Taubira qui n’avait pas manqué de le renvoyer aussitôt dans les cordes en le priant sèchement de ne pas se mêler des affaires de son Ministère.

Il n’empêche que sa retraite en rase campagne est regrettable car M. Valls a électoralement raison: 70% des Français estiment que la Justice est une institution dépassée qui persiste à vouloir courir un grand prix avec un vieux 35 tonnes.

Raison de plus, dirait-on place Vendôme, pour réformer… Sauf que l’une des principales causes de la déficience est un manque de moyens…Le budget de la Justice Française est l’un des plus faibles d’Europe : Selon la dernière étude de la Commission du Conseil de l'Europe pour l'efficacité de la justice, la France ne dépense que 0,20% de son PIB par habitant pour son système judiciaire. Elle se classe 34e sur 40. La France délivre sa justice avec 5.855 juges professionnels qui siègent en juridiction. Cela représente 10,7 juges pour 100.000 habitants, quand la moyenne européenne est à 21,3.

Puisque l’argent est le nerf de la guerre comment s’étonner de la mollesse de la Justice quand elle mène la sienne contre la délinquance ? Comme ses prédécesseurs, Christiane Taubira perdra la bataille pour la sécurité tant que l’appareil Judiciaire sera le parent pauvre de la République.

A moins que la Chancellerie n’ait d’autres objectifs ? Le Ministre de l’Intérieur voulait peut être dénoncer le décalage entre une vision plus ou moins idéologique de la Garde des Sceaux (Je n’ai pas les moyens mais j’ai des idées) et celle de l’opinion publique dont l’objectif est très simple dans sa trivialité : garantir la sécurité des braves gens et empêcher les criminels de récidiver.

  1. 7.7 milliards d’Euros de budget pour la Justice et la protection du peuple Français dans un contexte mondial (bien réel) de montée de la délinquance comparés aux 31.4 milliards adjugés à la Défense pour parer à une (très utopique) attaque d’un ennemi non déclaré.
Repost 0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 14:25

Ce n’est pas sûr tant est  fermé le cercle vicieux de leurs intelligences….

Un  «Voltaire»  peut-il comprendre, que les Japonais et les Américains  donnent  priorité à la remise en forme de leur Pays avant de lui infliger le traumatisme de réformes ?

Un «Voltaire»  peut-il concevoir que la cause induit tout naturellement  l’effet et que c’est celle-ci plutôt que celui-là qu’il faut  traiter en premier.

Peut-il  admettre que le chômage est l’effet  d’un manque d’emplois, lequel est   conséquence d’un défaut de compétitivité, suite aux excès des prix de revient et d’une lassitude  des entrepreneurs découragés par la paperasse, les impôts et le manque de considération des politiques. 

Un «Voltaire»  peut-il   s’étonner de voir que sur trois voitures identiques (Citroën C1, Peugeot 107 et Toyota Yaris)  les deux « Françaises » sont produites à l’étranger  (C1 et 107 en Tchéquie)  alors que la Japonaise est  construite en France près de Valenciennes. D’après un Dirigeant de Renault (1)  la Clio assemblée en Turquie revient  1.300 euros de moins que si elle était produite en France…

Seul le vulgum-pécus peut s’énerver d’ignorer, Bon Dieu de Bois, pourquoi les Japonais arrivent à produire en France, quand les Français  en sont incapables.

Peu importe, dirait le « Voltaire »,  puisque le chômage est un luxe que les Français peuvent s’offrir avec leurs impôts.

 

 

1)        D’après La Tribune

 

 

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 08:34

C’est en tous cas le postulat que pose un sondage pour le journal Marianne, qui donne  Manuel Valls vainqueur  de Nicolas Sarkozy au second tour d’une  élection Présidentielle…

Primaires ou pas cela suppose l’éviction de François Hollande avant le second tour. Hypothèse plausible au vu de la perte de confiance  qu’il subit actuellement.

Ce n’est guère étonnant : A une politique confuse et contradictoire, que  ses incantations optimistes n’arrivent pas  à éclairer, Manuel  Valls oppose un discours simple et de bon sens qui plait aux Français.

Ce sondage  conforte le sentiment  que  François Hollande et son Gouvernement, sous des apparences solides,  relèvent, en fait, d’une grande fragilité politique à cause  d’un  manque  d’adhésion de la majorité des Français.

Mais contrairement à François Mitterrand,  qui n’aurait pas attendu longtemps pour contrer l’ascension de son Ministre, il est probable que le Président Hollande, toujours confiant en sa bonne étoile,  minimisera  le risque de voir Manuel Valls lui voler la vedette en tant qu’homme fort du gouvernement… en attendant d’être celui de l’Etat Français.

 

Repost 0

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens