Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 08:09

Pour les Présidents Américain et Français, il s’agit de «punir» Bachar el Assad de l’un de ses crimes bien précis : celui du 21 Aout. Ils veulent le faire au prétexte que cela l’empêchera de recommencer tout en fondant l’espoir que, pris de peur, il accepte une solution politique mettant fin au conflit. Jean- Marc Ayrault, Premier Ministre loyal, s’échine à vendre cette «conviction».

S’il s’agit de démontrer qu’il y a eu crime, que le régime de Bachar el Assad est assassin et que Damas a les moyens de faire des massacres : on le sait depuis des mois et des mois. Le rabâchage de ces évidences relève de la tautologie et n’apporte rien de nouveau.

Alors, pour avancer, admettons une fois pour toutes le postulat (irrationnel ?) de François Hollande et de Barak Obama selon lequel celui qui possède le revolver est, forcément, l’assassin… Comme eux, faisons passer pour preuve ce qui n’est, en fait, qu’intime conviction.

Cela admis, il n’en reste pas moins que la vraie question n’est pas là. La vraie question est de trouver une solution pour mettre un terme à la tuerie (que ce soit par balles ou toute autre cause) afin d’apaiser, par une solution politique, la situation en Syrie et si possible dans la région. Pour ce faire l’opinion doit faire place à la raison. Ce n’est pas en envoyant des missiles au risque d’ajouter des morts aux morts, de provoquer des exodes en surchargeant de réfugiés les pays voisins… Ce n’est pas en se mettant à dos des dizaines de millions de Chiites et Alaouites (1) y compris ceux du Maroc (2) que le problème trouvera sa solution.

La solution n’est pas à Damas mais à Moscou. C’est là qu’il faudrait mettre la pression… Un arrêt des fournitures d’armes par la Russie aurait bien plus d’impact que des missiles pour amener el Assad à négocier. L’affaire de Géorgie montre que Vladimir Poutine n’est pas insensible à la persuasion pourvu qu’elle ne vienne pas d’une affiliation à Washington.

Lâché par l’Europe, François Hollande ne veut pas se plier à un vote du Parlement Français (3) mais, ô Ironie, il se soumet à celui du Congrès Américain.

  1. Ce sont les Français qui, après la première guerre mondiale, se défiant des sunnites créent en Syrie un territoire des alaouites.
  2. Mohammed VI est le 22eme monarque de la dynastie alaouite.
  3. «Une assemblée pour décider doit avoir un nombre impair, mais trois, c'est déjà trop» (Maréchal Foch)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens