Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 13:58

Au vu des premières leçons que l’on peut  tirer des auditions de la Commission d’enquête Parlementaire ainsi que celles  de Mme Taubira et de  M. Valls la réponse est Oui.

Premièrement : L’audition de la Garde des Sceaux et du Ministre de l’intérieur  font apparaitre que ni l’un ni l‘autre  ne peuvent (ni ne veulent) savoir quoique ce soit sur des membres du Gouvernement et plus généralement sur des Personnalités politiques. C’est disent-ils l’affaire exclusive de l’Administration fiscale et de la Justice.

Deuxièmement : Même dûment averti, du possible dévoiement d’un Ministre,  l’Elysée considère que  ce n’est pas à la Présidence  mais à  l’informateur lui-même de saisir la Justice.

Troisièmement : L’Administration fiscale informée depuis 2001 de l’éventualité  d’une fraude fiscale et de la détention d’un compte à l’étranger   détenu  par M. Cahuzac n’a, malgré d’autres alertes, nullement réagi.

Quatrièmement : La Justice,  qui dans cette affaire a fait convenablement son travail,  serait vraisemblablement restée inerte sans les alertes circonstanciées et publiques de la presse (notamment Médiapart).

Cinquièmement : Il aura fallu la surprenante  négligence de M. Cahuzac  et  son aveu téléphonique  de la détention d’un compte  en Suisse, doublé de l’extraordinaire concours de circonstances  qui a conduit à ce qu’il soit   enregistré,  pour que  les journalistes (Médiapart)  arrivent à soulever cette affaire.

Tous ces éléments donnent à  penser que sans  ses incroyables bévues, M. Cahuzac serait toujours  en poste. Du fait que Mme la Ministre de la Justice considère avec horreur toute idée de s’immiscer  dans les affaires de la Justice, du fait que M. le Ministre de l’Intérieur exclue de  ses compétences  tout ce qui ne touche pas directement à la sécurité des Français, du fait que le Premier Ministre fait prévaloir la parole donnée aux  présomptions  sérieuses et concordantes, il semble difficile au sein de ce gouvernement  de déceler une autre éventuelle brebis galeuse.

Comme l’administration fiscale  fait  preuve  d’une  totale inertie, reste la Justice.  Pourvu toutefois que les Médias lui fournissent des éléments tangibles  dument exploitables et reconnus.

Une autre affaire Cahuzac serait-elle encore possible au sein du Gouvernement Ayrault ?  La réponse est Oui ! Sans aucun doute…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens