Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 08:41

 

Mme Najat Vallaud Belkacem veut lancer une «concertation» pour «éviter» les messages racistes, antisémites et homophobes. En clair, elle désire interdire sur les réseaux sociaux l’expression d’un certain nombre de propos qui ne sont pas conformes aux canons de bienséance et d’humanisme de la Gauche. Est-ce de cela dont parlait Baudelaire quand il ne voulait pas faire son ami d’un Homme qui aurait un prix de vertu par crainte qu’il ne devienne un tyran implacable ?

 

--- L’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 stipule : «La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme: tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi»

 

--- La Constitution de 1958 confirme : «Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946».

 

---La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, reprend ce thème, pour dire dans son article19 : «Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le Droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit » Mais la Déclaration précise aussitôt :

«1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.

2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.»

 

De tout cela, il ressort clairement que seule la Justice peut, en fonction de la Loi, décider ou non de la «Faute» locutive, laquelle, contrairement à ce que sous entendent les associations humanistes ne se limite pas aux propos racistes, antisémites et homophobes. Quand le «Pouvoir» essaie de faire pression pour empêcher un propos (de quelque nature qu’il soit) en se substituant en amont à la Justice, il ouvre la porte à un processus antidémocratique dangereux.

 

----Pour Kant, la liberté d'expression conditionne entièrement la liberté de pensée : « Certes, on dit : la liberté de parler, ou d'écrire peut nous être retirée par un pouvoir supérieur mais absolument pas celle de penser» C’est donc dans la pensée elle-même que se cache le ver qui gâte le fruit. Un défaut d’éducation et les mauvais exemples d’une société en quête de béquilles, le chômage, la pauvreté, autant de facteurs corruptifs de la conscience que l’on devrait s’efforcer de combattre plutôt que d’envisager la censure. Ne s’opposer qu’à l’expression fait courir le risque d’un effet pervers qui renforce le ressentiment et la haine. Dans ce Monde ouvert, la contrainte est d’un autre âge et s’il est vrai que la Justice par sa lenteur est mal adaptée à une modernité qui va de plus en plus vite, ce n’est pas une raison pour pallier ce défaut par des mesures contraires au respect de la Constitution et de valeurs qui ont fondé la République. Il faudrait, sur ce sujet, une évolution de la Justice et, plutôt que d’empiler des lois, faire en sorte que chacun ressente profondément que la seule vraie liberté consiste à se déterminer de façon morale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens