Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 19:45

 

« Penser c’est dire non…………Non à quoi ? Au Monde, au Tyran, au Prêcheur ? Ce n’est que l’apparence. En tous ces cas-là c’est à elle-même que la pensée dit non. Elle rompt avec l’heureux acquiescement. Elle se prépare elle-même. Elle combat contre elle-même……. Ce qui fait que le Monde me trompe par ses perspectives, ses choses détournées, ses brouillards, c’est que je consens, c’est que je ne cherche  pas autre chose. Et ce qui fait que le Tyran est maître de moi, c’est que je respecte au lieu d’examiner. Même une doctrine vraie, elle tombe faux par cette somnolence.  C’est par croire que les hommes sont des esclaves. Réfléchir, c’est nier ce que l’on croit. »

Ainsi parle Alain.

Faut-il que moi aussi, à l’heure de la sieste, je tombe dans cette somnolence, que j’acquiesce mollement à tous les convenus rabâchés de Démocraties idylliques qui font les hommes libres et souverains ? C’est si facile de croire ces Femmes et ces Hommes politiques de France (et d’ailleurs) qui, captifs  de leur propre intérêt,  rabâchent un eudémonisme  de bazar selon lequel il suffit  de la moitié plus un pour acquérir le droit de diriger les autres. Ainsi naquit la théorie Démocratique, pur artefact, puisqu’elle  prétend tirer de la Majorité une juste Raison. Je ne dis pas, puisqu’il faut bien se mettre sous le joug, que celui-ci ne vaut pas mieux qu’un autre mais, pour autant,  qu’on ne me demande pas de l’encenser. 

 

Faut-il faire croire à ces jeunes Egyptiens ou Tunisiens diplômés que la liberté de vote, d’opinion, de médias, d’expression, va automatiquement changer leur vie de tous les jours dans ce qu’elle a de plus trivial, de plus concret, de plus vital,  comme trouver un bon emploi par exemple ?

 

Faut-il continuer à tromper les jeunes Français en disant que les études donnent, ipso-facto,   droit à une place  conforme à leurs mérites dans une société  où les écarts inégalitaires  ne cessent de croître ?

 

Moi je dis non,  car cette négation amène à voir en face la vérité qu’après une génération qui s’est déchirée dans les guerres, la nôtre s’est vautrée dans la facilité d’un confort gaspilleur qui laisse aux jeunes une dette sans précédent  et pis encore, une planète ravagée.  

 

Derrière les leurres de beaux sentiments et de slogans trompeurs les Démocraties cachent  bien le prurit des inégalités et la misère de millions de laissés pour compte, pour le moment (encore) assoupis  par les  promesses électorales de printemps à venir.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

l'Ombre du Vent 08/02/2011 14:24


Dites mon Père, j'ai entr'ouvert un peu le grenier, voudriez-vous me faire l'honneur d'y célébrer l'office, ou dois-je aussi vous faire chanter pour cela ?


l'Ombre du Vent 03/02/2011 21:58


en sainte en votre chapelle, dites-----vous ??
Vous m’obligeriez très cher révérend en autorisant mon entrée en sainte dans votre chapelle mais savez---vous cher Père qu’il est péché de proférer une telle promesse sans être certain de pouvoir
la tenir ?
car m ériger en sainte sous-entend que vous ayez l’accord du Pape, ainsi que la bénédiction de toute la Sainte famille.
Imaginez un peu que je débarque dans l’enceinte de votre humble demeure sans que personne n’en soit informé voilà qui peut susciter quelques basses jalousies et je ne vous parle même pas des
guerres de clocher que mon arrivée ne manquera pas de déclencher
Peut-être même, seriez---vous contraint de cacher mon statut dans quelques sombres corridors pour apaiser le courroux des fidèles pendant quelques temps (disons que neuf mois me paraitrait être
raisonnable qu’en pensez vous ?)
C’est pour cette raison, que ne voulant point gêner l’ordre des choses, je m’abstiendrai de répondre ( dans l’immédiat) par l’affirmative à votre demande.
En revanche me vient une idée (loué soit le seigneur) puisque je ne peux pénétrer en sainte en votre demeure, sans doute pourrais-je, en attendant, me rendre utile en vous secondant lors des
répétitions que vous ferez en vue des offices futurs.
Saviez-vous que je donnais de la voix à la chorale du village ?
Il parait que je sais donner le ton et présenter la note comme personne.
Voilà qui pourrait être LA solution à notre épineux problème qu’en pensez-vous. ?
Donc, c’est décidé, et j’ai grand bonheur à vous informer par la présente que je prendrai dés demain la route pour venir jusqu’à vous.
Une fois sur place, et dans le plus grand secret, j’aurai alors l’immense plaisir de vous faire bien chanter.
Votre très dévouée :
Sainte Nitouche

P.S s'occire avec une chandelle quelle idée saugrenue !
dites de ma part à ce jeune homme,qu'on peut tout à fait arriver au même résultat en la brûlant par les deux bouts
C est certes plus long mais ô combien plus agréable


l'Ombre du Vent 03/02/2011 09:59


ben c'est pas de ma faute si over blog n'a mis que les trois premières phrases d'un texte QUE J'AVAIS MIS TROIS PLOMBES A ECRIRE !!!!!
donc reprenons
je vous disais
Penser c'est dire ....Non
ben je vais vite fait arrêter de penser alors ...

parce que lorsque je dis non voyez--vous cher Gérard j'ai comme l'impression de me faire un peu avoir et finalement je m'aperçois que le "non" n'est pas toujours la clef de l'épanouisement
personnel
pourquoi me direz---vous ??
Mais je vais vous le dire /

prenons l'exemple d'une conversation
où je vais penser OUI, mais où je vais quand même dire NON

-Martine ça n'a pas l'air d'aller, t'as besoin de quelque chose ?
Ma réponse: -Non, non je suis juste en train de pleurer comme une baleine, de tremper ma couette, et de renifler comme un grosse vache mais à part ça tout va bien et je t'assure que j'ai besoin de
rien ( gros naze)

-Martine, t'as l'air crevée, tu veux que je t'aide?
Ma réponse : Fatiguée moi tu veux rire ??
Non t'inquiète je suis née avec des bras en mousse et des jambes en coton et avec des cernes 32 cm sous les yeux ,
et si je me traine en rampant plutôt que de marcher c'est juste parce que je n'ai pas de colonne vertébrale, Donc; rassure-toi tout baigne et je n'ai nullement besoin d'aide

-Martine tu es certaine que ça ne te dérange pas de décaler tes vacances de 15 jours pour me garder mon chien ?
Ma réponse : Non bien sur c'te bonne blague, tu penses si ça me dérange pas en plus comme j'avais réservé mes billets longemps à l'avance je les avais eu demi-tarif, mais tout compte fait, j'aime
autant les raquer plein pot et même perdre l'accompte versé puisque je ne serai pas dans les temps pour annuler la réservation, vu que tu m'as prévenue au dernier moment ...Donc tout baigne et Non
tout ceci, bien sur ne me dérange nullement
---
voilà c'était juste quelques exemples (et la liste n'est pas exhaustive) qui me poussent à dire que si penser c'est dire...Non
va falloir que j'arrête vite fait de penser...je pense
-----
A part ça je voulais aussi dire que j'adore quand, vous cher Gérard vous pensez , parce que vos articles tous bien pensés, me poussent toujours à réfléchir plus...sur ma nature "bonne poire"
et ça voyez----vous, finalement c'est bien chouette


Gérard Panda 03/02/2011 19:31



Très chère enfant,


Je viens d’entendre à confesse un homme bouleversé parce que vous lui avez fait entendre  qu’une créature
démiurge, parfaite image de la perfection de Dieu, peut, parfois, même furtivement, passer à côté du bonheur, de la béatitude absolue.


A vrai dire le garçon était tellement troublé qu’il balbutiait des mots sans suite où il était question d’un livre de vous  « Tant de choses à vous dire »  d’yeux  fascinants qui
sortaient de la combe et regardaient sa main. 


« Ô rage et désespoir de savoir  que des larmes viennent voiler la flamme de ces pupilles bleues. »
psalmodiait-il... Comprenne qui pourra….


 Avant même que les infirmiers ne le camisolent il  eut le temps
de tenter de s’occire en se brulant la cervelle avec une chandelle de l’oratoire de St Laurent laquelle bien heureusement est fausse puisqu’on les fait venir de Chine par mesure
d’économie.


Bref nous en avons déduit que vous aviez toutes les qualités pour être en Sainte dans notre Chapelle et notre Père Abbé  n’attend plus que votre consentement.


 



Gérard Panda 02/02/2011 16:34


" Mais je vais vous le dire" ................................???

Ah les femmes!!


L'Ombre du vent 01/02/2011 16:37


mince tout a été coupé bouh.....50 lignes à la trappe


Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens