Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 10:02

Les Français ne sont pas tous des Bettencourt :

Huit millions sont sous le seuil de pauvreté. (Moins  de 960E par mois)

Six millions sont  chômeurs ou affiliés.

Soit un total de quatorze millions, qui  non seulement ne contribue pas, mais induit un énorme cout social.

C’est vingt-trois pour cent de la population Française qui en subit les effets économiques et  psychiques :

--Perte de revenu (partiellement compensé par diverses allocations), baisse du pouvoir d'achat.

--Sentiment d'exclusion, difficultés psychologiques pour un premier emploi ou un réemploi. --Effritement du lien social, marginalisation d'une partie de la population.

Et puis parmi les chanceux qui ont un travail près de quatre millions d’entre eux touchent le smic. Dès lors privés d’aides sociales  beaucoup  se retrouvent avec un pouvoir d’achat inférieur à celui d’un chômeur.  Vu le prix des loyers certains, surtout à Paris, n’arrivent même plus à se loger.

Oui le problème Français est bien là  plus de 35% de malchanceux,  pauvres, chômeurs et smicards  qui pèsent sur les recettes de l’Etat.

 L’Europe et ses effets d’externalisations, la Mondialisation non régulée, s’ils profitent  à beaucoup, creusent  le fossé de l’inégalité  d’où le risque de conflits sociaux.

Dans l’immédiat une seule solution : stopper la saignée délocalisatrice et retisser le tissus facturier Français.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens