Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 12:59

 

                                                                                                                                             

 

 

Martine Aubry : « Je le dis clairement : ne touchez pas à Marie NDiaye, ne touchez pas à la liberté d’expression »

 C’est au nom de cette même liberté d’expression que je m’autorise sinon à toucher, au moins à cailleter sur celle que l’odeur pestilentielle de certains de nos dirigeants contraint à s’expatrier.
Ach !  Berlin : que ton fumier du Nazisme et de la Stasi est propre à faire éclore les Fleurs de la Liberté.- Berlin,  symbole de toutes les espérances, que la force de tes aspirations redresse enfin le bois tordu de l’humanité.

En attendant, c’est en se bouchant le nez que Marie NDiaye vient, en France, se faire couvrir de lauriers, toucher son Prix, recueillir ses Droits d’auteur(e) pour les transférer sur un compte….Pourquoi pas en Suisse en tant que  Pays symbole de Démocratie et de Droits de l’Homme ?

 

Mais quittons ce baragouin pour aborder une question plus sérieuse :

Quand Marie NDiaye dit  «  Je trouve cette France là monstrueuse »  le qualitatif  de monstrueux est-il véritablement approprié ?

Quand Marie Ndiaye parle de «  Cette France là » veut-elle, faire un distinguo entre ses dirigeants et donc, par voie de conséquence, les uns ceux qui les ont élus, et les autres qui ont voté contre ?

 En bon français « Cette France là »  suggère qu’il en existe une autre. On voit revenir le truisme rabâché selon lequel il faut  maudire  une France de droite, exécrable, et encenser une France de gauche convenable.

 

C’est vieux, c’est faux, c’est anti démocratique et pour tout dire imbécile.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 21/11/2009 08:58


En réponse à votre réponse... Bien sûr !

Je ne mets pas non plus en cause ce qu'elle écrit, je ne l'ai pas lue. :)


gerard pendaries 16/11/2009 19:45


Bonsoir Marich,
J'ai lu quelques premières pages, pas assez pour me faire une idée. J'ai l'impression ( sans ironie péjorative) que c'est un peu intellectuel pour moi. A l'occasion votre impression sera la bien
venue.
Merci à vous bonne soirée


gerard pendaries 16/11/2009 19:29


Bonsoir Quichottine,
Vous l'avez compris je ne mets en cause ni la personne de Marie Ndiaye ni ses oeuvres. Seulement un de ses propos.
Grand merci à vous


gerard pendaries 16/11/2009 19:24


Bonsoir Sekateur,

Vous abordez parfaitement le fond du problème : on est Démocrate ou on ne l’est pas. Si on l’est il n’y a pas cette France ci opposée à cette France là. Il y a la France une et indivisible. Après
on peut approuver ou réprouver voire combattre l’action du Gouvernement. Personnellement je préfère juger les actes plutôt que les personnes mais ce n’est qu’une question de goût personnel.
Je vous remercie pour votre analyse.


marich 15/11/2009 22:54


Et c'est le concours de 2009 ??? je suis en train de le lire ...pour ce qui est de cette polémique sur les propos de Marie N'diaye je ne savais pas merci d'etre toujours au service de l'info avec
vos yeux ordinaires :)


Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens