Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 20:01

                Que sait-il, Obama, des mers de la Baltique,

Du détroit d’Øresund et des brumes du Nord,

 Etrange linceul fantomatique,

 Venu s’effranger sur les tours d’Helsingor ?

 

Être ou ne pas être ? Sait-il que l’excès d’existence débouche sur le néant ? Comment le saurait-il ? Les Universités sont peu propices aux âmes gémissantes qui hantent les couloirs du château d’Hamlet.

 Ce n’est pas à Hollywood ni à  Wall-Streets, que se murmurent les secrets de l’humanité.

 C’est par les nuits glacées, dans les recoins pâles nimbés de lune blanche, que le vent, inspiré par Shakespeare, recueille les soupirs  de ceux qui savent,  mais dont les bouches décharnées, ayant atteint l’âge du monde et de l’éternité, ne peuvent dire les vérités.

Pourtant, si, au lieu de quérir sa médaille(1)à Stockholm, le Président  allait s’assoir près de la petite Sirène, la nuit, seul, immobile,  le clapotis des vagues de Copenhague, lui en dirait plus long que cent conseillers.

                Las ! Ce qu’il apprendrait est par trop effrayant : les esprits restent vivants, mais les hommes, sans amour ni conscience, ne sont plus maintenant, que des cadavres ambulants.

 

 

  Si Copenhague se réduit à la promesse de quelques CO2 en moins d’ici dix ans : c’est décevant.

 

 

(1) Un peu moins d’un million d’euros, soit un peu plus que la prime accordée à Domenech  suite à une faute d’arbitrage. Broutilles  par rapport à ce joueur de golf américain qui pèse le milliard. Ce n’est pas tant le fait, mais plutôt notre indifférence qui fait scandale car nous savons que des populations crèvent de faim,  oui, nous savons que Buchenwald est à notre porte.

Cette déficience « consciensuelle » est un signe patent de pandémie dégénérative humaine, largement induite par la société de consommation  du modèle Américain.

               

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Glorfindel 02/12/2009 13:07


C'est vrai ce que dit Quichottine : c'est très beau, ces pensées PAS ordinaires !
Mais, effrayants ces cadavres qu'on pourrait appeler .... vivants !


Gérard Panda 02/12/2009 20:29


Bonsoir docteur,
 Effrayant je me sens pas très bien....   Grand merci


Quichottine 01/12/2009 21:28


Lorsque vous passez me voir, j'en suis émue. Peut-être parce que lorsque je viens ici et que je vous lis, je me trouve face à une pensée pas si ordinaire...

Je vous lisais, et je voyais la petite sirène, celle d'Andersen, celle de Copenhague... je la connais bien. Mais je pensais aussi à celle que je devais mettre demain dans la Bibliothèque de
Quichottine, celle qui veille chez Marlène - (http://alotoftralala.over-blog.com/article-34792111.html) - en regardant les étoiles.

Elle est un peu triste... peut-être parce qu'elle voit la ville et ce que nous en avons fait. Rien ne peut lui échapper, de là où elle s'est installée, elle voit tout.

Nos erreurs, nos bassesses, nos luttes qui ne riment à rien, les causes qu'il faudrait défendre et qui n'ont pas la cote...

Bien sûr, en Quichottinie, elle ne dira pas tout cela, mais je sais qu'il y a chez vous bien mieux que tout ce que je pourrais écrire.

J'aime beaucoup ce que vous dit Flogo. C'est très beau.

Passez une bonne soirée, Gérard. Merci pour ce moment de vérité.


Gérard Panda 02/12/2009 20:32


si vous saviez le plaisir que vous me faites....j'ai pas l'habitude qu'on me parle comme ça, je suis un homme battu.  Grand merci à vous


marich 01/12/2009 10:29


La petite sirène et les infos qui me tombent dans le creux de l'oreille ou bien face aux yeux ces derniers jours me font dire que Copenhague ne s'annonce pas aussi productif que prévu ... Cela
ressemble ces derniers jours à une grande opération marketing multinationale où chacun essaie de tirer son épingle du jeu, de la meilleure façon que cela soit économiquement possible !!! j'espère
qu'une fois dans le feu de l'action de cette semaine les idées saines et durables sortiront !!!

Merci pour ta réflexion Gérard


flogo 30/11/2009 20:25


J'ai oublié ...

Une petite question :

Comment écrire après Shakespeare...ses vers ont mangé tout le papier!


flogo 30/11/2009 20:15


Ha Gérard, si vous saviez...les passions!

De mémoire un truc qui ressemble à ça:

- Où est Polonius?
- A diner...non pas où il mange mais où il est mangé.Nous nous engraissons pour nous-même et au final nous engraissons pour le ver, car sache le, le ver est parmi les mangeurs le monarque snous
suprême.
Imagine qu'un mendiant prenne un ver qui mange Plonius, et qu'il pèche dans la rivière et prenne un poisson avec ce ver , et qu'il en fasse son repas...
- Que voulez vous démontrer ?
- Rien, Seulement comment Polonius peut faire le tour dans les entrailles d'un mendiant....

Ce texte m'a toujours fait hurler de bonheur!


Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens