Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:55

Parce que cette Loi en ouvrant  la porte aux  filiations contre-nature  pose un vrai problème  d’éthique.

Parce qu’elle donne au système  majoritaire  le droit de  soumettre les consciences… Est-ce possible ?  Non ! répond Tocqueville :

« Quand donc je refuse d'obéir à une loi injuste, je ne dénie point à la majorité le droit de commander; j'en appelle seulement de la souveraineté du peuple à la souveraineté du genre humain. Il y a des gens qui n'ont pas craint de dire qu'un peuple, dans les objets qui n'intéressaient que lui-même, ne pouvait sortir entièrement des limites de la justice et de la raison, et qu'ainsi on ne devait pas craindre de donner tout pouvoir à la majorité qui le représente. Mais c'est là un langage d'esclave »

Au nom du droit et de la force que lui ont donné la majorité des suffrages, la  Loi  Taubira, en

soumettant les consciences, fait une erreur que payeront nombre d'élus de gauche.

Bien qu’ils ne veuillent rien entendre je leur dis que la question n'est pas de savoir si le mariage des homosexuels est en lui-même injuste ou non. La question n'est pas de savoir si les consciences qui en sont blessées ont raison ou non. La vraie question est dans le fait qu'elles le sont. Elles le sont car, jusqu'à ce jour, le mariage avait pour elles un aspect sacré dans le sens où, liant un homme et une femme, il assurait par la procréation la continuité de l'espèce. Non seulement les croyants y voient comme une suite hiératique de la volonté divine, mais nombre d'autres, même non religieux, ressentent l'acte géniteur comme un accomplissement logique du mariage, assurant, par la même, sa justification.

La conscience de n'être sur terre qu'afin de pourvoir à la perpétuation naturelle de la race, ne peut se réduire, comme le fait François Hollande, à  une simple " Sensibilité "

Même après l'apaisement du temps, cette loi va rester comme une cicatrice pénible dans bien des esprits, car ni l'adoption, ni la grossesse médicalement assistée, ni la gestation pour autrui, ni la procréation artificielle en laboratoire ne remplacera de sitôt la filiation naturelle voulue par un mystère que croyants ou athées, de gauche comme de droite, n'arrivent  pas à lever.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens