Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 08:38

Même si l’Homme est un sujet à part, remodelé par lui-même, la science et la société, il reste, avant tout, un produit de la nature, comme les arbres et les animaux. Les idées hédonistes, notamment celles de Gauche, l’émancipent peu à peu des contraintes de la nature mais elles ne peuvent le soustraire à la dégénérescence de la vieillesse et à la défaite de la mort. En ce sens, seule l’utopie Religieuse fait acte de rébellion.

 

La nature, qui assure sa propre pérennité par cycles successifs de naissances et de morts, fait de la procréation la Loi qui assure la survie des espèces, ainsi que leur principale raison d’existences, Loi à laquelle l’Homme n’échappe pas. Toujours selon la nature, c’est l’accouplement de l’Homme et la Femme (rencontre entre le sperme et l’ovule) qui conditionne la naissance d’un nouveau spécimen. Pour ce faire, l’amour, le désir, le plaisir sont autant de médians affectifs destinés à provoquer la copulation. Les couples de même sexe sont très exactement semblables aux autres y compris dans l’amour, le désir, le plaisir, mais sont exclus de la possibilité de procréer. Même pour ceux qui ne désirent pas d’enfant, le principe même de cette incapacité engendre un sentiment de frustration et d’injustice dont certains, par une sorte de transfert, rendent la société responsable de ce qui est, en fait, du ressort de la nature.

 

Le mariage des homosexuels serait, en soi, au nom de la justice et de l’égalité, parfaitement justifié, si l’impossibilité de procréer n’ouvrait la porte à une suite de demandes concernant les enfants et les diverses manières de s’en procurer. L’adoption pose déjà le problème de l’être en tant que «chose» que l’on peut choisir selon son propre penchant, choix duquel l’enfant, en tant qu’objet plutôt que sujet, se trouve exclu.

 

Plus la science avance dans les techniques de la procréation, plus le besoin du droit d’avoir des enfants se fait pressant pour les couples homosexuels, plus se justifie le besoin de recherche scientifique . La «fabrication» des cellules souches, puis le développement artificiel de l’embryon et du fœtus humain ne sont, désormais, qu’une question de temps. Dès lors, comme pour toutes les «choses» produites par l’homme, celui-ci n’aura de cesse de tenter de les améliorer par des pratiques sélectives.

Pour autant, peut-on affirmer que, sans cela, la marche vers cette forme d’eugénisme qui est la maitrise par les Humains de leur propre création n’aura pas lieu ? Rien de moins sûr, et quand on voit le comportement de certains Hommes, purs produits de la nature, on peut se demander si c’est un mal ou un bien.

 

A mon sens, l’erreur (affectée ?) de François Hollande et des Socialistes est de considérer le mariage homosexuel comme un acte banal de justice sociale alors qu’il touche directement aux consciences. Si celles des agnostiques, athées ou laïcs relèvent de la souplesse plastique, les Religieuses reprennent, dès qu’on les touche, une rigueur d’acier…. Jusqu’à présent, en France, les Religions monothéistes sont de l’ordre du « statique » (1) qui attache l’homme à la vie et l’individu à la société. Cette conception permet de fondre le côté «sacré» du Religieux dans l’ordre républicain laïc. Or le mariage entre homosexuels porte un rude coup à l’aspect tabou de ce «sacrement» qui, aillant pour objet de donner la vie, rejoint Dieu par l’acte de création. En ce sens il peut réveiller des envies de Religion «dynamique » qui, elle, atteint quelque chose d’inaccessible, très loin du commun social. Sous son aspect anodin de justice élémentaire, le mariage pour tous risque de rallumer le feu dans bien des consciences.

 

 

1) Bergson

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens