Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:18

Pour le moment il détourne avec habileté l’attention de l’Opinion Publique et des Médias afin de masquer les vraies questions qui posent problème : pauvreté, chômage et pouvoir d’achat. En lançant, les uns après les autres, des leurres sur des questions de société ou des interventions extérieures, il fait comme celui qui jette un os à un loup pour se mettre à l’abri des morsures.

La Gauche a reçu en héritage une dette de plus de 85% du PIB, un déficit budgétaire de près de 6% et une balance commerciale déficitaire de 70 milliards d’euros.

Situation sérieuse qui appelait des mesures de relance, autant Européennes que Nationales, visant, d’abord, à réduire le chômage. Au lieu de cela, le Président et le Premier Ministre ont augmenté les impôts et réduit le pouvoir d’achat sans, pour autant, prendre des dispositions propitiatoires à l’emploi. L’erreur fondamentale de François Hollande relève d’un artefact sur la situation des entreprises Françaises (hors CAC 40) et sur l’idée que l’on pouvait encore ponctionner le salaire des travailleurs. D’autre part il est évident que les exigences de l’Europe et les normes économiques Françaises ne s’ajustent pas. A ce titre son revirement sur le pacte de stabilité a introduit, une disjonction entre cet accord et sa politique nationale, schisme dont il ne semble tenir aucun compte. François Hollande veut brancher sa politique sur une prise dont les trous ne correspondent pas.

Loin de l’idée que l’on se faisait de lui, le Président est un kamikaze pour lequel la fermeture des usines, la pression fiscale, la baisse du déficit budgétaire dans un contexte de croissance anémique sont autant de facteurs dont la synergie permettra, croix de bois croix de fer, d’inverser la hausse de la courbe du chômage avant- fin 2013 avec un déficit budgétaire contenu à 3%. Il se moque de nous. Ses plus fidèles chevronnés laudateurs, tel Roland Cayrol, eux-mêmes, n’y croient pas.

 

Je suppose que François Hollande n’y croit plus non plus. Mais le moment venu, il compte sur la magie d’un remaniement Ministériel, (Martine Aubry ?) de sa puissance majoritaire et peut-être aussi du bénéfice d’un gain de temps suffisant pour prendre le train d’une reprise.

 C’est possible, tout va dépendre de l’exaspération populaire et de son aptitude à réagir dans la rue. Pour le moment il n’y a rien à craindre. Le peuple est passif et on voit bien en Grèce comme en Espagne que l’on peut lui faire supporter, sans broncher, jusqu’à 26% et plus de chômage. Nous avons encore de la marge… Pourtant la fracture entre l’Homme de la rue et les Politiques est flagrante. L’autisme de ces derniers a même quelque chose d’étonnant. François Hollande joue avec le feu…le sait-il ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens