Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 08:00

Evoquant le vote définitif de la loi mardi à l'Assemblée nationale, Manuel Valls a déclaré: "Dans une démocratie, dans notre République, les députés doivent pouvoir voter tranquillement, sans aucune pression. Le droit de manifester est un droit démocratique, constitutionnel, mais il n'y a pas d'autre légitimité que le suffrage universel et ceux qui représentent le peuple."

Puisque, pour  M. Valls  « il n’y a  pas d'autre légitimité que le suffrage universel et ceux qui représentent le peuple » le droit de manifester  se réduit à celui de défiler,  pourvu  que cela ne mette aucune pression sur les députés.  Comme toute manifestation a justement pour objet de mettre la pression,  observons le coté absurde de la position de M. Valls…. à moins qu’elle ne se résume en : « Restez chez vous et fermez la »

Pour Tocqueville  c'est une conception  dangereuse car elle débouche inévitablement sur une  « Tyrannie de la majorité ». C’est celle que nous allons vivre  et dont Manuel Valls est  le bras armé : « Les démocraties sont naturellement portées à concentrer toute la force sociale dans les mains du corps législatif----Cette concentration des pouvoirs, en même temps qu’elle nuit singulièrement à la bonne conduite des affaires, fonde « le despotisme de la majorité » (Tocqueville)

François Hollande en  cultivant  « le despotisme de la majorité »   (tel qu’il découle  de la position du Ministre de l’Intérieur) nuit à la bonne conduite des affaires ainsi qu’en attestent les chiffres du chômage, la diminution du pouvoir d’achat et les dissensions de la société.

Le Président changera-t-il de politique ? Va-t-il préférer  l’enseignement  de Tocqueville à la dure loi majoritaire ? Rien n’est moins sûr….Il dispose pour rester sur sa ligne,  de son Droit Constitutionnel, de l’allégeance des Parlementaires socialistes, de la rigueur Saint Justienne du Ministre de l’intérieur  et de la force de ses robocops.

L’obstination, sorte de volonté des faibles,  fonde les révolutions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens