Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 10:33

On a vu récemment comment l'écologie pouvait être utilisée à des fins politiques ou personnelles. Libre à chacun de juger ces comportements.

Mais même les «purs», ceux qui aspirent à un mode de vie respectueux de la planète, plus probe vis à vis de l'avenir de nos enfants, même ceux là, relèvent d'ambitions mesquines au regard du véritable enjeu.

 Le besoin écologique va bien au delà de l'intérêt égoïste que l'homme éprouve pour assurer la continuité des générations futures.

Comme l'a très bien vu Luc Ferry, l'écologie relève de la métaphysique (si ce n'est de la religion) dans le sens où nous avons le devoir «Sacré» de perpétuer le devenir de l'humanité.

Avant lui, Hans Jonas explique que notre responsabilité ne s'inspire pas d'un droit à venir, mais plutôt comme l'obligation d'un droit éthique autonome de la nature. Il écrit: «Du moins n'est-il plus dépourvu de sens de demander si l'état de la nature extra-humaine de la biosphère n'est pas devenu, par le fait même, un bien confié à l'homme et qu'elle a quelque chose comme une prétention morale à notre égard-- non seulement pour notre propre bien-- mais également pour son propre bien et son propre droit»------  «En clair, il s'agit de reconnaître que les hommes ne sont qu'une infime partie de l'univers, qu'ils en dépendent de part en part et qu'a ce titre, ce dernier doit faire l'objet d'une valorisation et d'un respect que ceux que nous réservons d'ordinaire à l'humanité».

 Au moment où l'homme aborde l'exploration du cosmos, puisse t-il ce faire que sa conscience guide la science. Ce problème d'éthique essentielle, que l'homme, dans sa boulimie de jouissance, a rejeté, jusqu'à présent, hors de sa propre maison, se pose désormais à l'échelle de l'univers.

Mais il n'y a pas d'illusions à se faire: l'homme ne se soucie pas des finalités trop lointaines, seules les conséquences immédiates peuvent (et encore?) le faire réagir.

Le Peuple a vu, sans regimber, se tramer, au nom de l'écologie, une manipulation politique entre les Socialistes et les Verts et une majorité a voté pour cela....«Quand le Peuple sera intelligent, alors, seulement, il sera souverain » (Victor Hugo)

 Dès la rentrée, la Politique (Industrie nationale qui reste florissante et chérie des Français) va reprendre ses droits.

Avec le développement des techniques politiques et notamment des sondages, c'est un sujet d'extrême actualité à la croisée des sciences politiques et d'une problématique philosophique.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens