Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 19:50

 

Au sujet du bloc notes de M. Bernard Henri Lévy : le Point du 8/10/2009 n° 1934

Titre  «  Pourquoi je défend Polanski »

 

M. Bernard Henri Lévy,

 

Dans votre argumentation en cinq points vous jugez très sévèrement «  Le parfum de justice populaire qui flotte autour de tout cela et transforme les commentateurs, les blogueurs, les citoyens en autant de juges assermentés au tribunal de l’Opinion »

Vous dites bien : les commentateurs, les blogueurs, les citoyens, sans réserve d’aucune sorte, ligués en  autant de juges assermentés  pour former un tribunal d’Opinion. En tant que citoyen et blogueur me voici donc personnellement et  directement visé. Permettez donc que je réponde point par point.

 

1) Sans le tapage sur cette affaire, à laquelle vous-même faites un large écho, je ne savais même pas que  M. Polanski  avait violé une jeune fille de treize ans et, l’aurais je su, je vous assure n’avoir aucun goût pour commenter ce genre de choses et encore moins m’ériger en juge.

 Si j’ai bien compris, il s’agit d’une vieille  histoire qui ne regarde plus que M. Polanski  sur fond d’imbroglio judiciaire auquel je ne suis ni mêlé ni  scoliaste. S’il est en paix avec sa conscience tant mieux pour lui. D’ailleurs, même s’il était sans  conscience de quel droit pourrais je exiger que, lui ou d’autres, possédassent une chose dont je n’ai moi-même  qu’une vague idée ? Le procès d’intention que vous me faites est donc sur ce point sans fondement.

 

2) Pas de commentaires.

 

3) A partir du moment où le tribunal a jugé que  M. Polanski, bien qu’il  ait violé une jeune fille de 13ans,  n’est pas un pédophile, rien à dire : votre argumentation se tient.

 

4) Je suis d’accord avec vous : Etre célèbre, riche et talentueux peut être, en l’espèce, un terrible inconvénient. Il ne manquerait plus, pour son malheur, que M. Polanski  soit  resté jeune et beau.

 

5) Nous y voilà : «  Car le fond de l’affaire…. »  «  Ce lynchage est un trouble à l’ordre public »  « Cet acharnement de tricoteuses et tricoteurs, cette volonté de voir au bout d’une pique la tête d’un artiste  sont l’immoralité même » Si ce que vous dites est vrai, et ce n’est sans doute pas, hélas,  sans fondement, que faut-il faire ?

Faut il déduire de votre indignation qu’à trop défendre la Démocratie et laisser la Plèbe faire à sa guise,  le peuple, auquel  de  nouvelles  techniques ont  donné de puissantes mâchoires,  mord la main qui l’a caressé ?

 Platon avait-il raison de penser que le droit à la parole devait être réservé à l’élite ?

 

Je pense que non, mais vous, qui êtes philosophe,  seriez plus apte que moi pour  trancher la question.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gerard pendaries 17/10/2009 11:12


Bonjour Finchleyroad,

D’abord merci à vous pour votre commentaire.
Nous n’avons pas ressenti de la même façon les propos de BHL.
Les raisons de mon « austérité », euphémisme courtois, pour qualifier une certaine hargne de ma part, très discutable au demeurant, seraient hors de propos ici.
Sur le fond, je suis tout à fait d’accord pour retenir votre interprétation plutôt que la mienne, la votre étant,dans sa mesure, et à cause de sa mesure sans doute plus près de la vérité.
Je le concède d’autant plus volontiers que mon outrance n’est pas tout à fait sincère mais de nature à pallier des carences d’argumentations dues à un défaut de culture et d’expression que je
reconnais, sans complexe, sans honte et sans fausse modestie.

Ceci étant sur la forme je maintiens que BHL a commis des erreurs. Sans doute sont-elles dues au fait qu’il écrit, entre autres, sur le Point, Express ou Nouvel Obs et qu’il n’a pas l’habitude de
s’adresser aux imbéciles.
1) Vous dites « Il voulait certainement signifier les blogueurs qui traitent de ce sujet par une condamnation définitive et excessive du réalisateur » Bien sur, mais pourquoi diantre ne le dit-il
pas aussi clairement ? Pourquoi mettre tout le monde dans le même sac ?
2) Pour le 5 nous sommes également d’accord mais là encore les propos très durs de BHL prêtent à confusion par manque de distinguo
3) Par contre sur le fait que BHL dise « Abuser………est évidemment un crime très grave » puisse être un élément qui le dédouane de toute intention corporatiste, je ne suis pas d’accord. Sans pour
autant affirmer qu’il ait cette intention, cela ne prouve en rien qu’il ne l’ait pas, dans la mesure où quand on veut excuser un crime on commence déjà par affirmer qu’on le déplore. Ce genre
d’hypocrisie, qui nous est commune, est bien connu.
A plus, au plus grand plaisir.


Finchleyroad 16/10/2009 22:55


Bonsoir,

Je viens à l'instant de lire l'article de BHL, et je vous trouve un poil "austère" face à cela...
Finalement je ne me sens pas du tout visé par "les blogueurs" qu'ils citent car ils voulaient certainement signifier les blogueurs qui traitent de ce sujet par une condamnation définitive et
excessive du réalisateur... (moins non plus je connaissais rien de cette histoire sur ce réalisateur...)

Et pour le 5), c'est mon interprétation, mais ce n'est pas vraiment la plèbe ou la démocratie qu'il condamne par ses opinions, mais le "moralisme exacerbé" et "l'excès de radicalité" et le "deux
poids de mesures des condamnations"...

Pour Haier, vos propos sont des propos bien sévères, car dès le début, BHL indique que "Abuser d’une fille de 13 ans est, évidemment, un crime grave.
Et être un artiste de génie n’a jamais constitué, pour quelque crime que ce soit, une circonstance atténuante.
Cela étant dit, et vu le vent de folie qui est en train de souffler sur les esprits, il convient aussi de rappeler les évidences suivantes."

C'est donc ce" vent de folie" qu'il dénonce avant tout et surtout dans son article...C'est en ce sens que BHL a rédigé cet article pour moi...

Cordialement
A plus


gerard pendaries 13/10/2009 19:37


Bonsoir Haier,

Oui très brillants tous les deux mais Sade est plus drôle.


gerard pendaries 13/10/2009 19:34


Bonsoir Flogo,
Haier m'avait prévenu: " Flogo est sexintellectuellement puissant

au seul nom de Platon il a une érection cerébrale."


Haier 13/10/2009 13:27


plusieurs poids, plusieurs mesures en fonction du nom, vaut mieux s'appeler Roman que Mamadou
=============

Tu veux causer là de Laure Mamadou ??? MDR


Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens