Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 15:51

Quiconque a une miette de bon sens comprendra qu'en obligeant la Géorgie à accepter le droit de stationnement et de patrouille à l'armée Russe, on a livré ce pays, souverain et démocratique, à l'occupation militaire d'un pays étranger. Pas de quoi être fier!
Comme en 1938, ce nouveau Munich montrera dans l'avenir qu'il s'agit d'une erreur politique majeure.

Quoiqu'il en soit  le Kremlin peut, désormais, développer sur des bases solides cette argumentation:

1) Attendu que les ressortissants d'origine Russe d'Ossétie et d' Abkhasie réclament l'indépendance de ces régions dans un cadre piloté par la Mère Patrie,
Attendu que la Géorgie refuse obstinément de donner droit à leur demande,
Attendu que ce refus provoque des tensions croissantes et dangereuses pour les populations Russes, il était nécessaire que la Russie préparât, et ce début juillet, un renforcement conséquent de ses troupes du maintien de la paix en Géorgie. Pour ce faire, après consolidation des voies ferrées Russie-Géorgie l'acheminement rapide de soldats et de chars lourds fût possible.

2) les intentions pacifiques  Russes ayant été comprises, à tort,(sic) comme une agression par les Géorgiens, ceux-ci ont déclenché les hostilités en bombardant Tskhinvali provoquant un génocide ( au moins 133 morts).La réplique Russe fût alors immédiate et foudroyante.

3) Voulant, à tous prix, obtenir un cesser le feu immédiat Mr Sarkosy, Président de l'UE, a fait signer aux deux parties un accord par lequel la  Géorgie concède à la Russie le droit de stationnement et de patrouille des forces Russes sur son sol.(1)

4) Conformément à cet accord la Russie a aussitôt modifié la mission de ses troupes qui sont redevenues
des forces de Paix. Mais la réussite de cette charge implique le maintien d'effectifs et d'armes lourdes suffisants ainsi que la tenue d'un certain nombre de positions stratégiques pouvant aller, par exemple, à Poti pour contrôler les manoeuvres suspectes de navires Américains. Pour le moment le contrôle de Tbilissi n'a pas été nécessaire.

5) Afin de rendre la situation cohérente et conforme aux voeux des ressortissants Russes d'Ossétie et d'Abkhasie la Russie a reconnu l'indépendance de ces deux régions.

6) Il reste maintenant à l'UE de prouver ses intentions de Paix et de réconciliation des peuples en reconnaissant, à son tour, l'indépendance de ces régions et en  faisant pression auprès de la Géorgie pour qu'elle accepte. Dans un souci d'apaisement la Russie continuera d'assurer les approvisionnements énergétiques à l'Europe.

7) D'éventuelles sanctions contre la Géorgie peuvent être évitées si le Président Saakchvili ne pose plus de problème. Son inclination pro-occidentale, ses dispositions peu coopératives appellent un remplacement.
Ceci dans son propre intérêt, ne serait ce que celui de sa santé.


(1) L'armée Russe n'est pas en situation d'occupation de la Géorgie mais seulement en stationnement et en mouvement pour positionnements ou patrouilles conformément aux accords proposés par le Président Sarkosy.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens