Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 10:29


Autrefois le sentiment de répugnance qu'inspiraient certains crimes, faisait qu'on refusait à l'assassin de reconnaître en lui un homme, dans la pleine acception de dignité et d'honneur que comprend ce terme.
Le principe de peine de mort était aussi un symbole par lequel la communauté refusait d'être elle- même entachée par le crime.
Aujourd'hui, l'acceptation du principe que le criminel soit lavé de son forfait après avoir payé sa dette à la société
répartit sur l'ensemble des citoyens le sentiment de culpabilité, sans, pour autant, l'oblitérer.
Quoiqu'on en dise le malaise est palpable.
On aurait pû, par exemple, supprimer l'effectivité de l'exécution en maintenant  le principe assorti d'une réclusion à vie.

Mais passons! désormais l'horreur du crime est une pensée triviale réservée aux imbéciles. (1)

Ceci étant, à propos d'imbéciles, il ne faudrait pas que le voile de l'humanisme nous cache que la balance est soutenue par le Veau d'Or.
Force est de reconnaître que le crime apporte un revenu substantiel aux Avocats, Magistrats, Journalistes etc.
et si le prix de la victime se paye en années prison, les honoraires ou émoluments sont en monnaies de bonne valeur.
Penser que le bénéfice est directement proportionnel à l'abjection de l'acte ne choque d'ailleurs plus personne.
A cet égard un récidiviste est un excellent client et les longs procès une aubaine.
Dans le prétoire, lieu des négociations,l'accusation et la défense marchandent une peine dont le coupable recevra, bien souvent, quitus avant qu'elle ne soit complètement accomplie.

Certes le phénomène selon lequel l'argent prend le pas sur la morale n'est pas nouveau, mais la suppression pure et simple de la peine de mort à ouvert les vannes de l'écluse et d'autres mesures viendront, au nom de l'humanisme, agrandir la brèche afin que le fleuve d'or ne cesse de couler.


1) Récemment sur les matinales de France Culture on expliquait que, dans l'esprit de certains assassins en série, le crime était assimilable à une oeuvre susceptible de les mener à la notoriété. Fourniret artiste?  Dans le genre viol et meurtre de jeunes vierges sans doute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens