Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 09:48

Les muscles foutent le camp,
La peau se resserre sur les os.

La nuit a raté son coup
et l'abandonne, encore un coup.

Le jour s'infiltre sournois, têtu,
et l'emprisonne dans son suaire.

Et le soleil  enfle comme un furoncle,
sur l'horizon de chair polie.

Vague reflet de son étoile morte,
qui lui donne l'illusion de la vie.

Et,  les autres ont dans les yeux la lueur
d'un bonheur banal qu'ils exibent sans pudeur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine une S.B.F ( Sans Blog Fixe) 24/01/2010 00:06


n'est ce pas le votre aussi...?
Alors si vous ne le faite pas pour vous...
de grâce faite le pour moi
soyez heureux Gérard.
soyez heureux .


Pierry .une S.B.F (Sans Blog Fixe) 08/01/2010 22:45


comment ai-je pu louper ça....!!!
qu'on me rêve si je pince ....!!
ça
c'est noir c'est beau ..
court incisif
le message est là il passe
et en passant il affute sa plume entre la chair et l'os..
et il racle juste là où ça fait mal ..
oui
selon la formule consacré...
il y a tout ce qu'il faut ..là où il faut ....
heu comment dirais-je...c'est...beau,
macabrement beau .!!


Gérard Panda 09/01/2010 10:21


Chère Pierry,

N'oubliez pas d'être heureuse: c'est votre devoir.


Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens