Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 08:41




A deux pas de chez lui, sur l'autre versant de la belle montagne on l'appellerait  EL Desdichado.
Tel celui du bon Roi Henri son destin est de sauver la France.
Hélas de sombres complots et la trahison de moult pairs l'empêchent de remplir sa noble mission.
Seule Dame Ségolène lui fait les yeux doux, mais ne dit-on pas que ses baisers sont mortels?

Par une nuit douce et molle  j'ai  suivi le chat noir qui gravissait  la longue côte et après le dernier tournant  m'est apparue, baignée par le halo d'une lune pale, la Tour de Mauvezin.
Alors le chant mélancolique du Desdichado a envahi mon coeur : merveilleuse et étrange langueur.

" Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'inconsolé,
   Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie,
   Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé,
   Porte le Soleil noir de la Mélancolie"  (g.de nerval)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JFD 05/05/2008 23:11

Bayrou s'est dressé en valeureux chevallier face aux corporatismes des parties politiques. Nouvelles pensées, nouveaux espoirs... et nouveau partie !
Reste qu'a son tour, il a dicté sa vérité à ses courtisans qui se sont lassés de ce monologue ! Méthode au combien comparable à ce qu'il dit combattre ! Reste qu'il n'est pas le roi mais plutot son fou...
Qu'il dresse à son tour une nouvelle armée pour bouger les frontières !
JFD, le soldat rose .... voir bleu ou son contraire.

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens