Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 14:59

 

 François Hollande donne de la voix sur un ton alarmant peu courant chez lui ; craignons la rupture dit-il.

Mais la rupture est déjà là : rupture entre les brillants défilés et la mouise ordinaire de l’armée, rupture dans les commissariats insalubres, dans les tribunaux vétustes, rupture entre les déploiements policier et les prisons en détresse, foyers de délinquance et du djihad. Rupture entre les lignes TGV et les trains ordinaires aux infrastructures délabrées. Rupture entre les taxes supportées par les faibles et les allègements faits aux riches. Rupture entre les gains faramineux et les salaires de misère. 

 

Cette rupture que les nantis voient comme fatalité inhérente à la vie (il n’y a rien de faux à dire que l’égalité est contre nature) est ignorée par nos dirigeants : « Cachez cette rupture que je ne saurai voir ».

 

Peu importe de savoir si le Président Macron obéit à Bruxelles par soumission ou par conviction et pourquoi il met le peuple à la diète au moment où la France a besoin d’investir. (Si vous manquez d’argent prenez celui des autres).

 

Comme lui, disons oui à l’Europe mais pas à cette Europe méchante. Celle qui trouve normal de nous contraindre à réduire les déficits budgétaires tout en nous encourageant à dépenser des milliards pour défendre sa peau. La moindre des choses serait que les traités tiennent compte de ce que la France fait au Mali et ailleurs pour protéger l’Europe.  La moindre des choses serait que le Président Macron défende auprès de Bruxelles la légitime part qui nous revient.

 

François Hollande s’est donné beaucoup de mal pour apparaitre comme un Président médiocre. Derrière cette image se cache celle d’un homme politique honnête et expérimenté : son alerte devrait nous inquiéter.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens