Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 09:00

 

Cela avait commencé par un délitement des partis, droite et gauche, en mal de chefs capables d’imposer un projet clair et déterminé.

Puis, en conséquence de cela, ce furent les primaires qui accentuèrent les divisions. Vint alors le coup fatal porté par la morale (ressentiment des faibles) qui veut que l’élu soit, avant tout, estampillé parangon de vertu.

 

Les français se tournèrent alors vers le seul Chef qui leur paraissait idoine : tout à la fois capable de dégager les vieilles tiges et d’imposer sa volonté. C’est ainsi que par décision du Peuple (celui qui vota pour et celui qui était contre mais qui s’abstint) le dirigisme vint au pouvoir.

 

Le Président « Patron » a pour suprême ambition de relancer l’Europe par la prééminence du couple franco-allemand. Il lui faut pour cela plier la France aux normes allemandes malgré l’énorme écart entre les déficits de la balance commerciale française et les excédents allemands.

 

Il peut, pour ce faire, compter sur deux atouts :

-- Le soutien des Institutions qui permet d’aller très loin dans le dirigisme.

-- Le vaste lot de lunettes roses habilement posées sur le nez de l’opinion publique.

 

 

 

 

  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens