Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 08:29

 

Ainsi le veut la Constitution. Ainsi l’auront voulu une majorité de français : le Président Macron et son gouvernement vont disposer d’un pouvoir quasi absolu (*). Pourvu d’une assemblée godillot (et quand bien même elle trainerait les pieds) le gouvernement armé des ordonnances et du 49.3, a la faculté de faire passer ses textes, dont le candidat, désormais Président, a bien pris garde de les faire connaître avant les élections. C’est un point important qui évitera à certains de dire, comme au précèdent quinquennat, qu’ils ont été trompés.

Qu’on se le dise : la Cinquième République, version quinquennale, est une sorte de monarchie bienveillante à tendance sociale accouchée démocratiquement tous les cinq ans. Conçue pour donner un maximum de pouvoir à l’exécutif ce système relève du dirigisme, mais par une sorte de coquetterie républicaine et dans l’intérêt de nombre d’acteurs politiques, on donne au Parlement une importance qu’il est loin d’avoir. Voulue au départ comme appareil de la démocratie représentative, l’Assemblée, version quinquennat, n’est plus que soumise ou impuissante. Soumise au pouvoir dans sa part majoritaire, impuissante dans celle de l’opposition.

Pour ce gouvernement, la difficulté sera de rester « droit dans ses bottes » tout en ménageant les syndicats et les irritations populaires. Ce sera le tracas de faire quelque chose de droit « avec le bois tordu de l’humanité ». Cela demande une habileté politique hors du commun dont il n’est pas exclu que le Président ne la possédât.

Peu à peu viendra le temps où Emmanuel Macron sera jugé sur le chômage, le déficit commercial, la dette, le pouvoir d’achat et sa capacité à faire basculer l’économie « fossile » vers l’économie « verte ». A voir la cohorte des camions sur nos routes et les embouteillages dans nos cités, le temps du « dégagisme » pétrolier, autrement qu’en paroles, n’est pas encore venu.

* Hors le Pouvoir judiciaire lui-même assez mal en point.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens