Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 15:32

 

 

Lorsque des journalistes lui avaient demandé si son ralliement à « En Marche » avait fait l’objet d’un quelconque accord électoral, François Bayrou l’avait joué grandiose, genre : « Qu’allez-vous penser là ? Ma démarche est strictement patriotique. Je fais don de ma personne à la France sans aucune contrepartie ». Las ! sa posture toute en hauteur n’était qu’illusion. Mécontent du nombre d’investitures allouées, il a, dès hier, crié au vol pour cause de non-respect du deal qu’il avait secrètement passé.

 

Sur ce point, le matois Béarnais semble avoir raison puisque la formation « République en marche » aurait, après renégociations, accordé une centaine d’investitures à son parti lequel, je le rappelle, ne dispose depuis Mars d’aucun Député à l’Assemblée.

 

A la veille de monter sur le trône, Emmanuel Macron entame son mandat sous la pression de François Bayrou comme aux bons vieux temps de la quatrième république. Connaissant le personnage, après François Hollande et Nicolas Sarkozy qui avaient refusé de céder à ses pressions, il semble qu’il ait trouvé en ce jeune Chef d’Etat le moyen de jouer au Président par personne interposée.

 

Déjà trois fois recalé à la Présidence par le peuple de France, ce même peuple qui n’a, et pour cause, une nouvelle fois pas voté pour lui, va devoir pourtant le subir : ce n’est pas demain que la France va réduire son déficit commercial mais les joutes et les petits arrangements entre partis vont refleurir…Qui a dit que la rivière retournait toujours dans son lit ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens