Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 16:02

Comment François Fillon m’a fait basculer à gauche

 

Chez nous, on était de droite et même dans la résistance c’était ordre, travail, famille, patrie. Le travail a été, après ma famille, un des grands bonheurs de ma vie. Etre de droite c’était aussi avoir un certain sens de l’honneur et de la parole donnée. Ce qui est dit est dit et il n’est pas si loin le temps où il suffisait de se taper dans la main pour conclure un marché. Malheur et honte à celui qui revenait sur sa parole.

 

Aujourd’hui et d’après ce que j’entends tout cela parait idiot. Mais il est trop tard pour me mettre au goût du jour.

Je ne dirai pas que François Fillon n’a pas le sens de l’honneur, mais sur ce point et sur le signifié qu’il donne à la parole donnée nous n’avons pas la même conception.

 

Non, après cinq ans passé comme Premier Ministre de Nicolas Sarkozy je n’aurai pas convié M. Jean-Pierre Jouyet à déjeuner.

Non je n’aurais pas fait profiter ma femme et mes enfants des deniers de la République.

Non je n’aurais pas évoqué la stature du Général de Gaulle pour nuire à mon concurrent.

Non je n’aurais pas parjuré ma parole de renoncer à ma candidature si j’étais mis en examen.

 

  1. je regrette M. Juppé. Depuis 2013 l’UMP puis ‘’les Républicains’’ vont de magouilles en disputes qui se terminent chaque fois par des réconciliations plus lamentables encore que leurs querelles. Ce parfum de quatrième république, dans ce qu’elle avait de plus désolant, finit par me soulever le cœur. Je me demande comment celui qui se propose pour être au sommet du pouvoir va faire pour donner des leçons de comportement à ceux qui se tiennent mieux que lui. Alors je vais lorgner du côté de Macron. Après avoir maintes fois vilipendé François Bayrou sa compagnie me parait tout à coup comme un havre de fraicheur.

 

 

 

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens