Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 13:26

 

« Il y a trois sortes d’élites. Les unes règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les dernières par succession de race. Si elles arrivent au trône par des moyens divers, leur manière de régner est toujours à peu près la même. Celles qui sont élus par le peuple le traitent comme un taureau à dompter, les conquérantes comme leur proie, les successeurs comme un troupeau d'esclaves qui leur appartient par nature » Extrait fidèle du « Discours de la servitude volontaire » de La Boétie, à ceci près que j’ai remplacé le mot tyran par élite.

L’élection surprise de Donald Trump donne à ce texte une étonnante modernité. Ceux qui glosent sur la personnalité de Trump, passent à côté du problème lequel n’est dans l’effet mais dans la cause de ce coup de théâtre. Parmi les élites qui traitent le peuple comme un taureau à dompter j’ai compté, hier, Alain Juppé « Non au clivage, non à la démagogie qui dresse les Français les uns contre les autres, les élites contre le peuple. Cela ne mène à rien, sinon à des blocages plus dangereux encore »

Dans cette phrase il faut retenir que, dans l’esprit d’Alain Juppé, la démagogie « dresse les élites contre le Peuple ». A mon sens il fait là une lourde erreur : aussi bien dans le cas Trump comme l’éventuel FN ce ne sont pas les élites qui se dressent contre le peuple mais bel et bien le peuple qui se dresse contre les élites. Donald Trump et Marine le Pen ont parfaitement compris qu’il y avait, partout en occident, une colère montante qui n’était pas sans raisons et qui sert de support à la démagogie.

L’erreur des élites n’est pas tant dans la surestimation de leur intelligence que dans la sous-estimation de l’entendement populaire. On voit bien aux Etats-Unis comme en France que l’évolution du PIB, la baisse du prix du pétrole et des agios, ne profite pas aux classes moyennes et ouvrières, on voit bien que dans cette Europe du Luxembourg et de la Golden-Sachs il y a quelque chose qui manque ou qui ne va pas, on voit bien que le taureau a peur et devient méchant. En disant qu’il veut apaiser Alain Juppé ne trompe que ceux qui n’ont pas lu son programme : en fait il veut dompter le taureau.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens