Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 17:38

 

Je parle de ce PS de droite, celui de Hollande, de Valls et de Macron.  Celui qui se veut moderne : celui de la social-démocratie, fort soucieuse du CAC 40, affiliée à l’Europe des marchés, fidèle de l’Amérique.

Je voudrais bien qu’on m’explique les différences qui opposent la Social-Démocratie (ou social-libéralisme) de François Hollande au Centrisme d’Alain Juppé et de François Bayrou, lequel n’a pas hésité à faire voter PS en 2012.

Bien sûr, pour se faire élire, il y a les postures :  Celle toute à gauche de François Hollande au Bourget, celle qui se dit de droite d’Alain Juppé, mais sur le fond et dans l’exercice du pouvoir c’est, à quelques nuances près, du pareil au même, au moins sur les grandes causes.

Possible, par ailleurs, que ce soit cela qui plaise aux français, lesquels, dans une large majorité, ne vivent pas trop mal dans ce Pays.

En réalité, on voit bien que les politiques perdent, un peu plus chaque jour, de leurs pouvoirs au profit des marchés, des grands groupes et de la finance. En Europe, la seule BCE par sa politique de quantitative-aesing a plus d’influence que tous les Chefs d’Etat réunis. Déjà, l’excellence procédurière des Etats-Unis, par le jeu des amendes infligées à nos Banques, nous fait participer par milliards aux impôts des américains. Demain, les multi nationales pourront faire des procès aux Etats.

Cette déliquescence du pouvoir politique induit un affaiblissement de la démocratie qui conduit à ne consulter le peuple qu’une fois tous les cinq ans, à ne tenir aucun compte des très rares referendum et à passer outre l’Assemblée quand celle-là cesse de jouer les godillots.

Les choses étant ce qu’elles sont, Alain Juppé serait probablement le meilleur Président que le PS nouveau, celui du social-libéralisme, puisse choisir.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens