Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 08:19

 

Je ne suis pas un partisan de François Bayrou. J’ai beaucoup aimé son livre « Henri IV » et il est, peut-être, un maitre à penser qui eut été digne de siéger dans l’aréopage de la colline d’Arès.

 Il n’empêche que c’est un loser de la candidature à la Présidence de la République. Trois fois candidat, trois fois recalé, le voici maintenant réduit au rôle d’affidé à Alain Juppé. Son parcours politique et ministériel est marqué tout à la fois par des propositions intelligentes et des positions qui n’ont cessé d’aller et venir.  Ministre de l’Education nationale il fut celui des réformes « à la hussarde » avant de laisser les clés aux syndicats. Ses positions politiques vont du soutien à Edouard Balladur au vote pour François Hollande.

 « Obsession anti-Bayrou, qui commence à bien faire » dit Alain Juppé. On peut comprendre que le futur Président soit énervé par les critiques faites à son ami par ses adversaires ; mais soyons réalistes : si François Bayrou est, sans conteste, l’homme le plus charismatique du centre, son obsession de faire perdre Nicolas Sarkozy reste intacte et son engouement pour Alain Juppé tient essentiellement à cela.

Il n’empêche qu’une fois élu aux Primaires, Alain Juppé aura besoin du soutien de la droite humiliée pour accéder à la Présidence. François Bayrou sera un sérieux obstacle. Un glissement des voix du Centre vers Emmanuel Macron n’est pas à exclure. Entre les Sarkozystes et les Bayrou Alain Juppé devra alors choisir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens