Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 09:43

« Je décide, Il exécute » Cette conception du Premier ministre ( genre « Garde à vous ») est-elle vraiment conforme à l’esprit de la Constitution ? Laquelle (titre 3 article 20) dit : Le gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation, puis précise (article21) que le Premier ministre dirige l’action du gouvernement.

Qui peut croire que Manuel Valls détermine la politique de la Nation, alors que lui-même ne cesse de se dire aux ordres du Président de la République ?

Avant lui Françoise Fillon a attendu la fin de son calvaire pour dire tout le mal qu’il pensait de son patron. Il ressort de cette épreuve amer et méchant. Tout au contraire Manuel Valls ne cesse d’exposer son bonheur de travailler sous les ordres du Chef de l’Etat et d’affirmer sa loyauté.

Un exemple récent, celui d’Alstom, suffit à montrer combien la conception caporaliste du rôle du Premier ministre nuit à la nation. Symbole du génie ferroviaire français Alstom se trouve confronté à deux principaux défis. L’un est technique : les TGV actuels sont trop lourds, trop chers et trop gourmands en énergie, l’autre relève de la stratégie commerciale et industrielle : la mondialisation implique d’externaliser les sites de production. Tout cela conduit à repenser la politique d’Alstom bien au-delà du seul problème de Belfort.

Pour la double raison qu’Alstom est d’intérêt national et que l’Etat en est actionnaire, il était, selon l’esprit de la Constitution, de la responsabilité du Premier ministre d’animer et d’orienter dans l’intérêt du groupe (de son personnel) et de celui de la Nation, la conduite à tenir à long terme. Manuel Valls aurait dû se saisir du problème dès son arrivée au pouvoir, plutôt que d’obéir aux injonctions du Président qui, entre deux avions, ordonne de sauver Belfort...En attendant que son successeur ordonne de sauver Valenciennes.

Il serait temps que la France cesse de jouer aux autos tamponneuses sur un circuit de formule 1.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens