Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 13:48

Je vous parle d’un temps d’il y a longtemps, si longtemps que c’était avant que les hommes puissent se reproduire sans distinction de sexe, sans même pouvoir choisir la couleur des yeux de leurs enfants. Dans ce monde d’avant, la perpétuation de l’espèce ne pouvait se faire qu’entre mâles et femelles et encore y fallait-il, le plus souvent, subir un spasme d’intense plaisir.

C’était au tout début d’un monde où l’homme, pas encore tout à fait sorti du réel, basculait peu à peu dans le virtuel-- La légende dit, qu’en ces temps-là, ceux qui marchaient encore, oreilles bouchées et yeux rivés sur de petits écrans, étaient fort fâchés de passer brusquement du virtuel au réel en se cassant la figure sur les obstacles de la rue. Il fallut, dit-on, qu’un certain Sieur Macron, fort féru de start-up, incitât l’une d’elle à concevoir un logiciel qui prévenait des obstacles, dans un temps astucieusement modulé en fonction de la vitesse, de telle sorte que le cerveau d’alors puisse faire réagir à temps.

Ces vieux cerveaux, qui cachaient encore quelque part dans leurs méninges l’instinct reptilien, avaient la prétention de décider par eux-mêmes du bon et du mauvais, de l’avant et de l’arrière, du haut et du bas. La soumission aux seuls dictats de leurs propres intelligences (et de leurs âmes ?) donnait aux hommes une illusion de liberté.

Toujours selon la légende, l’intelligence humaine serait alors passée de l’indépendance à l’assistance et, but suprême de sa finalité, de l’assistance à l’inutilité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens