Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 17:20

Le projet de déchéance de nationalité pose tout naturellement la question de savoir ce qu’est, aujourd’hui, la Nation française. De la définition magistrale d’Ernest Renan (1) je retiens le fait essentiel que les Nations sont mortelles : « Les nations ne sont pas quelque chose d’éternel. Elles ont commencé, elles finiront. La confédération européenne, probablement, les remplacera » Prédiction hautement prophétique selon laquelle l’Europe et plus précisément celle de la zone euro, ont signé l’acte de décès de la Nation française telle, au moins, qu’elle était vue et enseignée (à tort ?) depuis Jules Ferry.

Entre temps, la France, celle issue de paysans imprégnés de culture Judéo-Chrétienne, est désormais multiculturelle et multi religieuse. Monnaie commune (2), frontières ouvertes, attachée aux décisions de Bruxelles, l’idée de Nation se réfugie dans la volonté de tout un chacun du « vivre ensemble ». La difficulté relève de la contradiction qu’il y a d’affirmer cette conviction tout en soutenant l’impérieuse nécessité de mettre en place un Etat de plus en plus policier.

Dans son discours d’entrée à l’Académie Française Alain Finkielkraut dit ceci : « J’ai découvert que j’aimais la France le jour où j’ai pris conscience qu’elle aussi était mortelle, et que son « après » n’avait rien d’attrayant »

Et si « après » c’était maintenant ?

1)Conférence à la Sorbonne 1882

2)Philippe Seguin en 1991 : « Il doit être compris qu’avec une monnaie unique gérée par des gnomes irresponsables, avec l’exigence de la convergence des économies, nous n’aurons plus de marge pour une politique budgétaire et une politique monétaire nationale »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens