Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 16:23

L’état totalitaire est celui qui, sur l’assise d’un régime Présidentiel (Gouvernement du Président, par le Président, pour le Président), substitue l’indépendance et le pouvoir judiciaire, de la Justice a l’Etat. Dès lors l’administration peut se servir des forces de police pour écouter, assigner à résidence, perquisitionner, mettre en garde à vue quiconque lui inspire soupçon sans accord préalable d’un juge d’instruction.

Les palinodies parlementaires qui prétendent contrôler de leurs fauteuils dorés le bon respect des droits ne peut tromper que les imbéciles ou ceux qui s’en fichent.

Normalement, vu le péril du contexte, la France aurait dû doubler ou tripler son budget de Justice, de sorte que des permanences de magistrats soient disponibles de jour comme de nuit et que des lieux de rétentions suffisamment nombreux, adaptés, humanisés et cloisonnés en fonction des degrés de délinquance, puissent mettre hors d’état de nuire les individus dangereux.

C’est, à mon sens, volontairement que le pouvoir a mis l’accent sur l’indépendance de la Justice, tout en se gardant bien de lui en donner les moyens.

Je ne connais pas d’exemple d’état autoritaire qui soit, de lui-même, revenu à la franche démocratie. Déjà inscrit dans la constitution de 1958, accentué par le quinquennat, l’embrasement du foyer autoritaire se dit justifié par la nécessité d’empêcher de nouveaux attentats. Cela reste à prouver : Apres les attentats de Madrid (200 morts et 2000 blesses) la démocratie Espagnole est restée « droit dans ses bottes » et aucun état d’urgence n’a été décrété.

Les mesures liberticides prises en France ont pour cause soit la peur, soit l’intention délibérée de permettre au pouvoir d’affirmer son autorité. Seule la gauche pouvait prendre de telles dispositions, adoubée qu’elle est en cela par une droite encore plus sécuritaire. Le contraire eut été impossible : on imagine d’ici les cris de la gauche si la droite avait promu l’état policier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens