Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 12:29

Pour un pouvoir il est plus facile et gratifiant de protéger un pays à coup de mesures sécuritaires que de faire baisser le chômage ou de contenir la dette. Tout pouvoir penche naturellement vers la volonté de puissance car la volonté de puissance est l’essence même du pouvoir.

Lorsque des évènements montrent la nécessité de soumettre les libertés individuelles, lorsque la sauvagerie de ces évènements soulève le cœur, il est alors commode, au nom des valeurs de la république, de les mettre en scène et d’obtenir ainsi, que ceux qui se veulent libres, tendent d’eux-mêmes les mains pour se faire enchainer.

La suite, on la connaît, c’est sous d’autres formes et sous d’autres noms que l’état d’urgence va se perpétuer. Désormais inscrit dans la constitution, il passera de l’état de parenthèse à l’état de droit.

Cet état des écoutes intimes, des assignations à résidence, des intrusions domiciliaires, des gardes à vues et des détentions dites provisoires, permettra (peut-être) d’éviter un nouvel attentat.

Mais la France ne sera plus la France, du moins celle que Jean–Moulin avait voulu et pour laquelle s’est sacrifié.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens