Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 16:38

--François Hollande : « Les électeurs votent même quand ils ne comprennent pas et quand ils votent on ne les comprend pas toujours »

--Claude Bartolone : « Dans l’opinion, si vous voyez les positions dominantes, on rétablirait la peine de mort et on virerait tous les immigrés ; Soyons attentifs »

--Manuel Valls : « Vous (un élu) n’êtes ni la République ni la France ».

Des Français raillés par le Président de la République au refus du Premier Ministre d’accepter la légitimité d’élus qui dérogent à ses convictions, en passant par le Président de l’Assemblée Nationale qui met en garde contre l’opinion publique, il ressort de tout cela une forte impression de méfiance de la part des élites socialistes à l’égard de l’expression populaire ; pivot de la démocratie.

En vérité, dans le sens où elle réduit le suffrage universel au simple rang d’outil propre à élire les gouvernants, la 5eme République, dans sa version quinquennale, est en fin de parcours et sa démocratie à bout de souffle. Lorsque le Président de l’Assemblée Nationale tolère, sans protester, que le gouvernement dénie la recevabilité d’un député légitimement élu, lorsque le citoyen, pris dans sa majorité, est réputé d’inaptitude ou de sale bête : Vrai ou faux, peu importe : Il y a quelque chose qui cloche dans cette République.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens