Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 10:01

François Hollande, spécialiste de la navigation entre deux eaux, oscille entre la crainte de mécontenter la gauche et le désir de réformer pour se plier à Bruxelles. Manuel Valls (qui n’en finit pas de manger son chapeau) a délégué Emmanuel Macron pour dire à sa place les choses qui fâchent à gauche tout en permettant au Président de la République, de froncer les sourcils en public et de sourire en aparté.

La pièce est désormais bien rodée : On vient de voir Emmanuel Macron dire dès le matin que le statut des fonctionnaires n’est plus adéquat. Le soir même le Président décorait un fonctionnaire et confirmait la pérennité de son statut. Grosse ficelle….qui permet tout à la fois de lancer l’hameçon sans effrayer le poisson.

En tant qu’individu moyen ayant fréquenté des élites, j’ai pu observer leur propension à prendre les gens pour plus bêtes qu’ils ne sont : Alors que Claude Bartolone tient, dans leur majorité, les gens pour des sales bêtes, François Hollande les répute idiots et jaloux.

Nous verrons bientôt aux régionales, combien de gens de droite, conquis par les propos d’Emmanuel Macron, voteront pour la gauche, tandis que ceux de gauche rassurés par François Hollande s’en tiendront au vote socialiste. Ce test éprouvera la solidité des grosses ficelles du pouvoir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens