Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 14:38

Philippe Bilger a commenté l’interview de Nicolas Sarkozy par Valeurs Actuelles, dont cet extrait : « De la même manière qu'aux assises je m'obstinais à n'interroger que sur les doutes, les incertitudes et les lacunes, j'aurais souhaité que Nicolas Sarkozy soit incité courtoisement - aucun risque contraire de ce côté - mais vigoureusement à s'expliquer sur la défaite de la droite en 2012, dont il a été le principal responsable. Il est paradoxal qu'une telle subtile mais indéniable célébration médiatique s'attache au futur d'une personnalité désavouée par le peuple français ou bien faut-il considérer, comme Nicolas Sarkozy lui-même, que le bilan médiocre de François Hollande redore le blason terni hier? »

Comme toujours, la puissante mécanique intellectuelle de M. Philippe Bilger fait ici merveille pour dégager des interviews conniventes « les doutes, les incertitudes et les lacunes » qui pèsent sur le retour en politique de Nicolas Sarkozy.

Comme souvent je suis impressionné par l’implacable rigueur de son raisonnement. Que Nicolas Sarkozy ait été (selon les critères dits démocratiques) désavoué par le peuple français est un fait indéniable. Mais l’on sait déjà que le quinquennat de François Hollande se traduira par plus d’impôts, plus de chômage et plus de dettes. De même, on ne peut dire que la justice se porte mieux et que le citoyen, (désormais sous surveillance policière légale) soit plus libre qu’avant.

M. Philippe Bilger pose ici la question sous-jacente de savoir qui sera le meilleur candidat pour2017. Ceux qui, comme Nicolas Sarkozy et François Hollande, ont un bilan médiocre sont desservis. Faut-il pour autant en conclure que ceux qui n’ont pas occupé la fonction présidentielle feraient mieux ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens