Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 13:26

La crise grecque révèle les défauts de conception et de gouvernance de la zone euro.

Conception : En croyant qu’une même monnaie pourrait, sans problèmes, convenir à des économies aussi différentes que celles de l’Allemagne et de la Grèce, les pères de la zone-euro se sont fourrés le doigt dans l’œil. La crise aigüe de la Grèce (larvée dans d’autres pays) a pour cause première ce défaut originel.

Gouvernance : Le précepte multicéphal avoue ses limites et montre son impuissance. Pour décider, disait Foch, une assemblée doit avoir un nombre impair, mais trois c’est déjà trop.

A la lumière de cette crise deux visions différentes se dégagent :

L’une est pour une zone- euro à parité forte, basée sur le sérieux budgétaire, le déficit réduit, la dette contenue et strictement honorée.

L’autre pour un euro à parité faible, la prééminence sociale plutôt que la rigueur budgétaire, la dette en tant qu’outil d’ajustement dont le remboursement reste soumis aux exigences économiques et sociales.

Le problème n’est pas tant dans les différences des points de vue que dans la volonté absurde des parties de rester ensemble, chacune d’entre elles s’obstinant à imposer à l’autre sa vision.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens