Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 14:44

Le Président de l’Assemblée ne fait sans doute qu’exprimer la pensée du Chef de l’Etat en qualifiant de « faute » le refus allemand de négocier avant le résultat du verdict populaire initié par Alexis Tsipras.

Cette attaque frontale met un point d’orgue aux nombreuses critiques que la Gauche porte à l’Allemagne.

En ce qui me concerne, je considère comme faute tout ce qui montre aux marchés la fragilité de nos rapports avec les allemands.

Au moment où la crise grecque porte tort à la zone euro, au moment où notre propre dette ne cesse de croitre, il serait bête que, pour des raisons politiciennes, des paroles immatures ou des attitudes bravaches conduisent à faire monter les agios.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens