Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 10:08

--La Grèce est incapable de rembourser ses prêts: conséquence logique de son impuissance à s’assumer au sein de la zone euro. Mais les Grecs plutôt que d’admettre leurs carences, préfèrent rejeter la faute sur l’Union.

A noter que la dite Union n’est pas innocente des malheurs de ce pays. D’abord en le faisant entrer dans la zone Euro. Ensuite en lui accordant des prêts aux remboursements improbables . Enfin en forçant la Grèce à redresser son économie en tapant sur les plus démunis.

--Le vrai problème n’est pas dans le défaut passé mais dans ceux à venir. Pour des raisons tangibles mais aussi culturelles, la Grèce a besoin et aura besoin d’aides financières pour rester dans la zone euro.

--La machine européenne à repousser les obstacles va s’appuyer sur la BCE. Le QE de la Banque Centrale, qui se chiffre déjà à plus de mille milliards d’euros, n’en est sans doute pas à quelques centaines de milliards près.

--La question deviendra politique : Les gouvernements, dont les peuples suent sang et eau pour rembourser leurs dettes, vont avoir du mal à expliquer pourquoi ils font cela plutôt que d’exiger de la zone euro de profiter, eux aussi, de la manne de la planche à billets. De droite ou de gauche les partis populistes auront le vent en poupe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens