Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 10:37

1) Puisque la Grèce (et pour cause) ne veut pas sortir de l’Euro, puisque l’Europe ne veut pas que la Grèce quitte l’Euro, la Grèce restera dans la zone-euro.

2) Puisque la Grèce (et pour cause) ne remboursera pas sa dette, puisque l’Europe fera semblant de la réclamer, la dette grecque est vouée au rôle de serpent de mer.

3) Puisque la Grèce n’a ni structures, ni volonté, ni maturité politique propres à égaler les autres pays de la zone-euro, force sera d’y pallier en finançant à fond perdu la Grèce pour la maintenir dans le giron européen.

4) Puisque les autres pays de la zone euro, eux-mêmes empêtrés dans la dette et le chômage, n’ont pas la capacité (ni trop l'envie) de payer pour les Grecs, la seule issue consiste à faire appel à la BCE et à sa planche à billets.

Une nouvelle fois ce sont les faits qui écriront l’histoire et non pas les palinodies. Reste à savoir :

a) Comment vont réagir les peuples des pays qui, eux, paient leurs dettes et limitent leurs déficits ?

b) Quant sera-t-il de cette fausse monnaie si elle n’arrive pas à se recycler dans l’économie réelle ?

c) La Grèce est-elle le grain de sable qui va enrayer la machine Euro ?

Le fait Grec ouvre la porte des partis populistes et de l’incertitude politique dans la Zone euro.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens