Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 08:26

A l’occasion du défilé du premier mai, Manuel Valls tweet : « le spectacle effrayant d'une extrême droite qui ne change pas ». « Effrayant » ! Le discours de la crainte est récurant chez le Premier Ministre. Si ses mots font peur à beaucoup de gens, nombre de politiques pensent que créer de la sorte un climat d’angoisse est carrément dangereux. C’est le cas de François Bayrou qui fustige le « vocabulaire inadapté » de Manuel Valls.

En ce qui me concerne, j’y vois un truc bien connu qui consiste à utiliser le concept de la dangerosité et du terrorisme pour soutenir des intérêts politiques.* C’est un procédé vieux comme le monde : Dans l’Antiquité, le Sénateur Grassus avait profité de la révolte des esclaves pour distiller la terreur dans Rome et devenir Consul.

Dans « Le Prince » il est donné comme bonne politique de maintenir la peur, à condition qu’elle ne se transforme pas en haine. Encore faut-il savoir la manipuler avec assez de finesse pour ne pas entacher la légitimité du pouvoir. Or la cinquième république offre, en ce domaine, des possibilités limites : Président monarque, Assemblée godillot, Sénat impuissant, 49.3…Il ne manque plus qu’un Premier Ministre autoritaire et la légalisation des écoutes de masses.

Je ne pense pas que le FN puisse accéder au niveau national, mais la meilleure façon de le contrer serait de lui opposer de bons résultats et un climat apaisé. Il ne suffit pas que le Premier Ministre dise et répète « l’enfer c’est les autres » pour qu’on se croie au paradis.

* Voir Discours de Martin Scheinin rapporteur de l’ONU contre le terrorisme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens